Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : ASNL : la saison 2019-2020

Victoire de l'ASNL dans l'affaire Lenglet : le FC Séville contraint de verser 3,7 millions d'euros

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

C'est une très bonne nouvelle pour les finances et donc l'avenir de l'ASNL. Le club lorrain l'annonce sur Facebook : le tribunal arbitral du sport de Lausanne lui donne raison dans l'affaire Clément Lenglet. Le FC Séville est désormais obligé de lui verser plus de 3,7 millions d'euros.

L'ASNL va donc récupérer 3,7 millions d'euros de la part du FC Séville
L'ASNL va donc récupérer 3,7 millions d'euros de la part du FC Séville © Maxppp - /Ncy

"Par une sentence du Tribunal Arbitral du Sport du 14 avril dernier, l’AS Nancy-Lorraine a obtenu la confirmation de la décision rendue par la FIFA le 24 juillet 2019 qui avait condamné le FC Séville à lui payer une somme de 3.708.000 € outre intérêts et frais de procédure dans le cadre du litige opposant les deux clubs suite au transfert du joueur Clément Lenglet au FC Barcelone." 

Voilà ce qu'on peut lire ce mercredi soir sur le compte Facebook du club au chardon. La bonne nouvelle pour les finances du club est désormais officielle : l'épilogue d'une affaire qui aura duré plus d'un an et demi.

12% de la plus-value

En janvier 2017, l’AS Nancy Lorraine vend son capitaine au FC Séville pour cinq millions d’euros. Un record pour un joueur issu du centre de formation nancéien. Lors de cet accord, une clause est signée : en cas de nouveau transfert, l’ASNL récupère 12% de la plus-value.

C’est ce qui arrive un an et demi plus tard. En juillet 2018, le club espagnol cède le défenseur au FC Barcelone pour 36 millions d’euros. L’AS Nancy Lorraine n’hésite pas une seconde pour réclamer ses quelques trois millions et demi d’euros. 

Sept mois d'attente

Problème : le FC Séville refuse de régler la somme. Et c’est notamment pour ça que l’ASNL se voit administrativement rétrogradée par le gendarme financier au mois de juin dernier.

Pourquoi ce refus du club andalou ? Ce transfert au Barça est différent des autres, explique-t-on, puisque les Catalans ont payé une clause libératoire pour le recruter. La FIFA réfute cet argument et la fédération internationale donne raison à Nancy en septembre 2019. 

Pour autant, le FC Séville n'abandonne pas et décide de faire appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du sport à Lausanne en Suisse. Après sept mois d’attente, le TAS a donc rendu son verdict pour suivre l'avis de la FIFA.

Les Sévillans sont maintenant contraints de sortir le chéquier : 3,7 millions d'euros devraient ainsi tomber sur le compte en banque de l'AS Nancy Lorraine dans les prochains jours. De quoi soulager un peu plus les finances lorraines, alors que les discussions de vente se poursuivent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess