Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

VIDEO - Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France de football, invité de Stade Bleu

dimanche 27 novembre 2016 à 19:30 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Didier Deschamps était l'invité de l'émission Stade Bleu ce dimanche. Le sélectionneur de l'équipe de France de football s'est entretenu avec Jacques Vendroux pendant près de 30 minutes. Retrouvez cette interview en vidéo et les réponses aux questions posées par les internautes de France Bleu.

Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France de football, inivté de Stade Bleu
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France de football, inivté de Stade Bleu © Radio France - Benjamin Jacquot

Stade Bleu a repris ses droits. Et pour la première de la saison, l'émission a accueilli un invité exceptionnel du monde du football : Didier Deschamps qui a répondu aux questions de Jacques Vendroux, le patron des sports de Radio France.

Champion du monde en 1998 et d'Europe en 2000 en tant que capitaine, l'actuel sélectionneur de l'équipe de France vient de boucler une année 2016 faste, marquée par son magnifique parcours à l'Euro malgré la finale perdue contre le Portugal et un bon départ pour se qualifier pour la Coupe du monde 2018 en Russie.

VIDEO. L'interview complète de Didier Deschamps.

Voici les principales déclarations du sélectionneur tricolore.

Sur son bilan

<div>Depuis sa nomination à la tête des Bleus, Didier Deschamps assure que c'est un succès "presque total". Que ce soit de l'élimination au Mondial au Brésil en 2014 par le futur vainqueur, l'Allemagne, et l'Euro 2016 avant une seule défaite sur l'année civile : face au Portugal en finale (1-0, a.p).</div>

Sur le climat en équipe de France

"Le climat est beaucoup plus apaisé". Et d'ajouter "à certaines périodes, c'était plus difficile de venir chez les Bleus". Aujourd'hui, nous avons "dix matches par saison, ce sont des rendez-vous très importants, au-dessus de tous les autres." Et d'insister : "l'objectif collectif est au-dessus de tout."

Sur Le Graët

"Nous avons une relation de confiance". Et d'ajouter : "Le vrai patron c'est Noël Le Graët (le patron de la FFF, ndlr), c'est lui qui prend les grandes décisions.

Sur les supporters

Pour Didier Deschamps, porter le maillot bleu c'est "un privilège mais des devoirs". Et notamment envers les supporters. Les joueurs, assure-t-il, "apprécient cette ferveur populaire et il faut tout faire pour la garder". Et de préciser : "Ce n'est pas toutes les sélections nationales qui remplissent un stade de 80.000 personnes."

Sur ses choix

Avec ses 103 sélections chez les Bleus, Didier Deschamps le sait : "C'est la grande différence avec les clubs, je choisis de sélectionner ou pas. Il y aune liberté de choix qui est apprécie même si les choix sont difficiles car ce sont des choix humains et je ne peux pas faire plaisir à tout le monde. Choisir c'est éliminer."

Sur la qualification pour le Mondial 2018

En tête de sa poule, le sélectionneur est confiant mais ne veut pas s'emballer : "Ce serait dangereux de se voir déjà qualifié. Disons que l'on est bien positionnée pour la Coupe du monde 2018."

Sur son avenir

Alors que son contrat court jusqu'au Mondial 2018, Didier Deschamps dit ne pas se projeter. Et d'assurer : ""Je ne me suis jamais soucié de mon avenir."

Dossier Mondial 2018