Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - "Ici, je me sens aimé", Ismaël Keita le milieu de terrain de l'US Orléans dans 100% USO

-
Par , France Bleu Orléans

Très utilisé en début de saison et un peu moins ces derniers mois, le milieu de terrain de l'US Orléans Ismaël Keita était dans 100% USO ce mardi. Il s'est confié sur sa carrière, son seul but en Ligue 2 et ses ambitions. Après une première partie d'entretien lundi, retrouvez la deuxième en vidéo.

À quelques jours de la reprise de la Coupe de France face à Vierzon ce dimanche à 13h, le coach de l'US Orléans, Claude Robin, réfléchit à quelle équipe il alignera pour faire un peu reposer ses troupes.  Un joueur en tout cas ne pourra pas disputer cette rencontre car suspendu, c'est Ismaël Keita, le milieu de terrain très utilisé en début de saison puis un peu moins ces derniers matches. 

Avant qu'il ne retrouve le chemin des terrain, l'ancien joueur du FC Nantes et d'Angers s'est confié à France Bleu Orléans. Il revient notamment sur son arrivée en Loire-Atlantique et son but en Ligue 2 avec le Paris FC. Après la première partie ce lundi, deuxième partie en vidéo de l'entretien avec Ismaël Keita. 

Quel est le moment le plus heureux de toute ta carrière ? 

Le plus heureux pour moi c’est Angers. Nantes c’était bien mais le club où j’ai senti de l’affection, de l’amour, au delà de tout, avec une montée parce qu’à Nantes je suis monté mais je n’ai pas beaucoup joué de match mais à Angers j’ai participé, je crois que c’est là-bas où j’ai disputé le plus de matches de ma carrière en tant que titulaire, avec la confiance du coach Stéphane Moulin En plus à Angers, j’ai eu mon fils, il y a trop de nostalgie par rapport à Angers donc voilà. Même ici, à Orléans, à Cholet aussi avec le président qui m’a toujours soutenu, l’endroit où je me suis le plus épanoui était à Angers. 

Est-ce que tu sens que c’est un peu pareil ici ? 

Et bien sans mentir, je pense que je peux dire que le vestiaire ici est encore mieux, parce qu’ici tu n’as que des bons gars. Je ne veux pas faire le mec, tu peux demander à qui tu veux ici on vit bien. C’est pour ça des fois quand on fini les matches on est frustré, parce qu’on est des potes. J’ai connu des vestiaires mais pas aussi joyeux comme ça. Après, quand j’étais dans d’autres vestiaires j’étais jeune, là je suis comme un papa, les petits me taquinent, je me sens aimé. Je n’ai pas grand chose à dire sur Orléans, on est dans le positif quoi, c’est ça qui est bien.

Tous ceux qui passent ici disent que c’est toi qui met l’ambiance dans le vestiaire avec Stéphane Lambèse, c’est vrai ? 

(Rires) Oui c’est nous deux. Comme je vous ai dit, on dirait que ça fait 10 ans que je suis là, je ne sens pas que je suis arrivé il y a seulement six mois. Depuis le premier jour, Stéph Lambèse, Yohan Demoncy, Gaouet (Gaëtan Perrin), ce sont des mecs supers. Orléans aujourd’hui c’est un groupe qui vit, même le coach le dit, il vit trop bien. On dit trop trop bien parce que des fois est-ce que ce n’est pas ça qui fait qu’on est déconcentré, je ne sais pas. Je sais qu’un jour on sera récompensé. Je ne sais pas si ce sera cette année, ou l’année prochaine, j’espère que ce sera cette année, parce qu’ici c’est une ville incroyable de football. Avant le coronavirus, les supporters qui venaient, c’était énorme. On a une superbe pelouse, on a des kinés, un staff qui est bien. On a tout. Avant quand j’étais à Cholet, ce n’était pas comme à Orléans. Aujourd’hui, quand tu viens ici, tu es encore dans les infrastructures pros. Je m’épanouis, je suis vraiment heureux ici. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess