Football

VIDEO | "La France, pays de m..." : Zlatan Ibrahimovic réitère ses excuses

Par Thibaut Lehut, France Bleu Paris lundi 16 mars 2015 à 14:34 Mis à jour le lundi 16 mars 2015 à 17:55

Zlatan Ibrahimovic : "Ne déformez pas, on parle de football, restons concentrés là-dessus."
Zlatan Ibrahimovic : "Ne déformez pas, on parle de football, restons concentrés là-dessus." © PSG TV

Zlatan Ibrahimovic s'excuse de nouveau. Dans une vidéo diffusée par le Paris Saint-Germain lundi, l'attaquant explique qu'il était "en colère". "Je demande pardon à quiconque ayant pu se sentir offensé ou ayant mal interprété mes propos", explique le Suédois. Dimanche soir après le match contre Bordeaux, il avait qualifié la France de "pays de m...".

Le communiqué publié par le PSG et sa star dimanche soir n'aura pas suffi à calmer les esprits. Alors que les critiques ont continué de pleuvoir ce lundi matin sur Zlatan Ibrahimovic, l'attaquant suédois et le club de la capitale ont réalisé une vidéo, dans laquelle le joueur réitère de nouveau ses excuses. "Je ne visais personne en particulier" , expilque-t-il. "Quand j'ai dit ça, j'étais en colère, et je demande bien sûr pardon à quiconque ayant pu se sentir offensé ou ayant mal interprété mes propos. Je suis un homme d'honneur, j'assume les choses que j'ai faites" .

La star parisienne s'adresse ensuite aux commentateurs en estimant que "les Français sont suffisamment intelligents pour comprendre la situation [...] Ne déformez pas, on parle de football, restons concentrés là-dessus" . Il termine en rappelant son attachement à la France. "Tous les jours que j'ai pu passer ici ont été des supers moments, je n'ai aucun regret".

Commission de discipline jeudi

Les propos de l'attaquant, [qui a qualifié la France de "pays de m..."]( "Ibra" risque, entre autres, une suspension alors que se profile un choc très attendu du championnat de France: le clasico français Marseille-Paris SG le dimanche 5 avril.) et fustigé l'arbitre de la rencontre face à Bordeaux, ont largement été commenté ce lundi. Notamment par des responsables politiques de tous bords et par le syndicat des arbitres de football d'élite (la SAFE). "Les propos de ce dimanche nous indignent une fois de plus" , a écrit le SAFE. "Nous avons déjà alerté nos instances du climat qui se dégrade et nous inquiète toujours plus vis-à-vis des arbitres" .

Un appel visiblement entendu par la Ligue de football professionnel (LFP), qui a annoncé que la commission de discipline étudiera jeudi les propos de Zlatan Ibrahimovic, pour décider d'une éventuelle sanction. "Ibra" risque, entre autres, une suspension alors que se profile le choc très attendu dans la course au titre de champion de France entre Marseille et Paris, le dimanche 5 avril.