Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Football

VIDÉO - Ligue des Champions : Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé, envoie la Juventus en quart de finale

mercredi 13 mars 2019 à 8:18 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Battue 2-0 à l'aller, la Juventus Turin a réussi à se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions en battant l'Atlético 3-0 grâce à un triplé de sa star Cristiano Ronaldo, mardi en match retour des 8e de finale à Turin.

Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé
Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé © AFP - Marco BERTORELLO

Ronaldo ! Ronaldo !! Ronaldo !!! Après sa défaite lors du match aller (0-2), la Juventus devait réaliser l'exploit face à l'Atletico Madrid. Grâce à Cristiano Ronaldo, elle l'a fait. 

Le quintuple Ballon d'Or, grâce à un triplé, permet à la Vieille Dame de s'imposer contre les Colchoneros (3-0) et de se qualifier en quarts de finale de C1. 

Pendant 20 bonnes minutes, le jeu s'est donc déroulé tout entier dans la moitié de terrain madrilène. Mais la Juventus s'y heurtait à un axe surchargé quand elle choisissait le jeu au sol et, quand elle passait par les ailes, aux machines à renvoyer les ballons de la tête installées dans la surface d'Oblak. 

L'Atlético alors acceptait la souffrance sans broncher, ne s'offrant que quelques rares mais longues séquences de possession, sans autre objectif évident que de faire passer le temps.
Curieusement, c'est quand la Juve a semblé avoir besoin de souffler un peu qu'elle a trouvé l'ouverture. Bernardeschi, préféré à Dybala, a réussi un excellent centre de la gauche et Ronaldo, arrivé lancé, a pris le meilleur sur Juanfran (1-0, 27e). 

Peu après la pause, CR7 a ensuite remis les deux équipes à égalité, encore de la tête, en "dunkant" au-dessus de Godin, un expert du jeu aérien, pourtant (2-0, 48e). 

La suite a été une affaire d'équilibristes, entre ceux qui voulaient tout emporter, comme Chiellini, déchaîné, et ceux qui se souvenaient que le danger était encore bien présent.
Mais c'est le public turinois qui a décidé pour les joueurs, en les poussant de plus en plus fort. Le très jeune Kean a d'abord manqué une première balle de match, en ratant son duel face à Oblak (82e). 

Puis Bernardeschi est parti dans un raid superbe, conclu par une poussette de Correa dans son dos et dans la surface. 

Pénalty et deuxième balle de match pour la Juventus. Ronaldo ne pouvait pas la rater (3-0, 86e). L'Atlético, qui n'a pas cadré un tir, est éliminé. La Juve, elle, a Ronaldo, qui lui permet tous les rêves.