Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Ligue 1 : résultats, classement et calendrier

Ligue 1 : relégation, barrage, maintien, les enjeux de la 38e et dernière journée de la saison

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Bourgogne, France Bleu Saint-Étienne Loire

La 38e journée de Ligue 1 va livrer son verdict vendredi : si le haut du classement ne bougera plus - Paris champion, Lille et Lyon en Ligue des Champions et Saint-Etienne en Ligue Europa -, la lutte pour le maintien s'annonce intense entre Dijon, Caen, Amiens et Monaco. Guingamp est déjà condamné.

La 38e et dernière journée de Ligue 1 a livré son verdict vendredi soir
La 38e et dernière journée de Ligue 1 a livré son verdict vendredi soir © Maxppp -

Quel sera le verdict de Ligue 1 ce vendredi soir - et non samedi comme d'habitude - à l'issue de l'ultime journée (coup d’envoi à 21h05).

Une chose est sûre : le top 4 ne changera pas car les écarts de points sont trop importants. Paris (1er) est sacré champion pour la 8e fois de son histoire depuis la 33e journée, Lille (2e) a assuré sa place de dauphin pour disputer la Ligue de Champions la saison prochaine tout comme Lyon (3e) qui jouera au moins le tour préliminaire et Saint-Etienne (4e) retrouvera la Ligue Europa

Après avoir remporté la Coupe de France face au PSG, Rennes (10e) disputera la Ligue Europa également. Les autres places du championnat ne sont pas qualificatives pour une Coupe d'Europe cette saison.

Qui sera relégué avec Guingamp et qui sera barragiste ?

Dans le bas du classement, quatre équipes se disputent les mauvaises places : Dijon (19e), Caen (18e), Amiens (17e) et Monaco (16e). Seuls Dijon et Caen peuvent descendre directement sans passer par la case barrage. 

Pour rappel, Guingamp (20e) est déjà condamné à la relégation en Ligue 2. Le même sort attend l'équipe qui terminera à la 19e place. La 18e place est synonyme de barrage face à une équipe de Ligue 2 (Troyes ou Lens) les jeudi 30 mai et dimanche 2 juin avec match retour chez le club de l'élite. Les autres formations seront maintenues. En cas d'égalité, la meilleure différence de buts départage les équipes puis la meilleure attaque.

Dijon (19e, 31 points)

Actuellement avant-dernier, le DFCO (19e, 31 points) compte deux points de retard sur Caen (18e, 33 points) qui est le virtuel barragiste, avant de recevoir Toulouse (15e, 38 points). 

  • Dijon ne peut pas espérer se maintenir directement.
  • Les hommes d'Antoine Kombouaré doivent impérativement s'imposer et espérer une défaite de Caen pour disputer le barrage. 

Caen (18e, 33 points)

Virtuel barragiste, il peut encore tout arriver au Stade Malherbe Caen (18e, 33 points) : la relégation, le maintien ou le barrage. Caen a son destin entre les mains en accueillant Bordeaux (14e, 38 points).

  • En cas de défaite, le club coaché par le duo Mercadal-Courbis retrouvera la Ligue 2 uniquement si Dijon s'impose. 
  • En cas de match nul, Caen (avec une différence de buts de -24) sera relégué uniquement s'il perd largement et que Dijon (avec une différence de buts de -30) gagne largement dans le même temps. 
  • En cas de victoire, le club normand peut même espérer se maintenir en cas de faux pas d'Amiens (17e).

Amiens (17e, 35 points)

Maintenu virtuellement avant cette ultime journée, Amiens SC (17e, 35 points) accueille Guingamp, lanterne rouge et déjà relégué.

  • Amiens ne peut pas descendre directement.
  • En cas de victoire, le club picard sera maintenu sans passer par le barrage. Il restera en L1 quel que soit son résultat si Caen (18e, 33 points) ne l'emporte pas. 
  • En cas de défaite, Amiens sera barragiste si Caen empoche les trois points contre Bordeaux. 
  • En cas de match nul, Caen peut lui chiper sa place s'il gagne en soignant son goal-average (-24 pour Caen contre -22 pour Amiens).

Monaco (16e, 36 points) 

Monaco (16e, 36 points) est quasiment sauvé avant de se déplacer à Nice (8e, 53 points) pour le derby de la côte d'Azur. Après sa victoire samedi contre Amiens (2-0), un concurrent direct au maintien, l'ASM s'est donné un bol d'air en possédant trois points d'avance sur Caen (18e, 33 points), virtuel barragiste.

  • L'ASM ne peut pas être relégué directement.
  • S'il ne perd pas, le club entraîné par Leonardo Jardim est assuré de jouer dans l'élite la saison prochaine.
  • En cas de défaite, le club du Rocher sera barragiste s'il perd lourdement et que Caen s'impose largement dans le même temps grâce à sa meilleure différence de buts (-17 contre -24 pour Caen).
  - Visactu
© Visactu -

Marseille-Montpellier, une finale pour la 5e place 

L'OM reçoit le MHSC au Vélodrome. Après sa saison ratée eu égard à ses ambitions, Marseille (6e, 58 points) disputera la cinquième place avec Montpellier (5e, 59 points). 

Une place avant tout symbolique car elle n'est pas synonyme de ticket européen cette saison.

Mbappé vise le soulier d'or

Si le PSG est déjà sacré depuis la 33e journée, il reste un enjeu sur cette ultime journée pour Kylian Mbappé : devenir le meilleur buteur des grands championnats européens cette saison. 

Avec 32 réalisations en L1 (soit 10 de plus que son premier poursuivant, le Lillois Nicolas Pépé), la pépite française compte quatre buts de retard sur Lionel Messi (36) qui a remporté avec Barcelone le championnat qui est terminé.

Lille ou Paris pour la meilleure défense ?

Avant la 38e journée, le LOSC possède la meilleure défense du championnat avec 30 buts encaissés notamment grâce à sa défense et son ultime rempart Mike Maignan. Le PSG arrive juste après avec 32 buts pris.

Le club parisien était la meilleure arrière-garde lors des trois dernières saisons. 

Un trio pour le titre de meilleur passeur

Qui de Téji Savanier (Nîmes), Nicolas Pépé (Lille) ou Angel Di Maria (Paris) va finir meilleur passeur ? Pour l'instant, avantage au milieu des Crocodiles avec 12 passes décisives devant Pépé et Di Maria (11 passes chacun).

L'argent en jeu pour les autres équipes

Les autres équipes se battront pour un meilleur classement, synonyme d'une meilleure dotation pour la répartition des droits TV. Une place gagnée ou perdue équivaut à environ un million d'euros.

Donc les ultimes matches de cette saison ne compteront pas uniquement pour du beurre mais permettront d'améliorer le budget de certains clubs.

Le classement de la saison 2018-2019

Les résultats de la 38e journée

Écoutez le match de votre équipe avec France Bleu ce vendredi dès 21h05

L'actualité de votre équipe