Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% Verts

Vive réaction de l'ASSE après les critiques de l'agent de Stéphane Ruffier

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Il fallait s’y attendre, l’AS Saint-Etienne parle de stupéfaction vis à vis des propos jugés outranciers et injurieux tenus par Patrick Glanz l’agent de Stéphane Ruffier.

Le malaise grimpe d'un cran entre le club et son gardien
Le malaise grimpe d'un cran entre le club et son gardien - photo d'illustration

La mise à l’écart de Stéphane Ruffier pour le match de ce dimanche après-midi contre le Stade de Reims n’en finit pas de faire des vagues. Vendredi dans le 100% club de France Bleu, son agent Patrick Glanz, avait vivement réagi à cette mise à pied du gardien. Expliquant qu’il y avait un malaise entre l’entraineur et le joueur. 

Cette fois, c'est le club qui réagit tout aussi vivement hier dans un communiqué. L'ASSE parle de "stupéfaction" vis à vis des propos jugés _"_outranciers et injurieux" tenus par Patrick Glanz l’agent de Stéphane Ruffier. En expliquant qu'ils sont inappropriés et déplacés alors que Stéphane Ruffier, a juste été mis au repos par une décision de son manager, en l’occurrence Claude Puel.   

Le club rappelant au passage que ce coup de colère du gardien, par l’entremise de son agent, jette le discrédit sur l’ensemble du groupe, des joueurs et du staff et explique, en outre, que les "intérêts individuels n’ont pas leur place dans la légende des Verts". 

Le communiqué se termine par une menace non voilée à l’encontre de l’agent dont les propos sont jugés calomnieux, l’ASSE se réserve donc le droit d’engager toute action judiciaire qu’elle jugerait utile. Rien en revanche sur une éventuelle sanction directe  prise à l’encontre du joueur… mais on se doute que, dans les coulisses, les murs ont du trembler du côté de l’Etrat. Affaire à suivre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess