Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Coupe du monde féminine de football 2019

Mondial féminin de foot : l'attaquante bordelaise Viviane Asseyi espère faire partie des 23 Bleues

L'attaquante bordelaise, née en Seine-Maritime, a de grandes chances de faire partie de la liste des 23 joueuses pour la Coupe du monde féminine de football cet été. Elle a déjà été sélectionnée trente fois en équipe de France.

L'attaquante est arrivée à Bordeaux à l'été 2018.
L'attaquante est arrivée à Bordeaux à l'été 2018. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

On saura ce jeudi soir quelles footballeuses seront sélectionnées pour participer au Mondial féminin en France cet été (7 juin-7 juillet). Corinne Diacre la sélectionneuse dévoile la fameuse liste de 23 noms à 20h dans le JT de TF1. Une joueuse des Girondins de Bordeaux a de grandes chances de faire partie de l'équipe de France : Viviane Asseyi.

"Je rêvais de faire comme Zizou"

L'attaquante de 25 ans, née à Mont-Saint-Aignan en Seine-maritime, a déjà été sélectionnée trente fois en équipe de France. Pour elle, tout commence quand elle a 5 ans, en 1998, avec la victoire des Bleus au mondial de foot : "Dès le lendemain j'ai demandé à ma mère de m'inscrire au foot pour faire comme Zizou, je n'ai pas arrêté de jouer depuis."

Elle débute à Quevilly en Seine-maritime puis à 14 ans elle intègre l'équipe féminine du FC Rouen ainsi que le centre de formation de Clairefontaine. Elle fait ensuite cinq ans à Montpellier et deux ans à l'Olympique de Marseille. Elle arrive à Bordeaux l'été dernier. C'est selon elle sa plus belle saison en D1 féminine, avec une belle récompense : le trophée du plus beau but de la saison grâce à sa reprise de volée face à Rodez en décembre : "C'est une fierté, c'est un geste que je faisais toujours en entraînement, jamais en match."

Pour la dernière coupe du monde elle avait été un peu déçue, seulement réserviste. Alors cette fois, l'attaquante bordelaise attend la liste de Corinne Diacre avec impatience : "C'est un rêve de participer à une Coupe du monde dans son pays. Que je joue 1 ou 90 minutes, je veux la gagner, cette coupe !"

Promouvoir le foot féminin

Pour l'instant Viviane Asseyi a déjà marqué cinq buts avec les Bleues. Le dernier était en mars en match amical contre l'Uruguay. Pour elle, cette coupe du Monde, c'est l'occasion de rendre au football féminin la place qu'il devrait avoir : "Quand j'étais petite je croyais que le foot féminin et masculin c'était la même chose, mais je me suis rendue compte à Clairefontaine que ce n'était ni la même carrière ni les mêmes salaires, ni la même médiatisation. Il faut profiter de cette Coupe du monde pour véhiculer une bonne image du foot féminin et faire avancer les mentalités."

ECOUTEZ - Viviane Asseyi

Parmi les autres joueuses des Girondins de Bordeaux, la gardienne néo-zélandaise Erin Nayler est déjà une convoquée pour la Coupe du monde. La défenseure central Katheleen Sousa pourrait aussi être sélectionnée dans l'équipe du Brésil ainsi que la défenseure central Vanessa Gilles pour le Canada.

Tout commence en 1998 : le portrait de Viviane Asseyi