Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Football

Willy Sagnol : "Le Haillan, il n'y a pas pire pour un joueur de foot"

mardi 9 janvier 2018 à 18:14 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

L’ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux (2014-2016) était l’invité de l’émission « Le Vestiaire » hier soir sur SFR Sport. Et il n’a pas été tendre avec le club entraîné par Jocelyn Gourvennec.

Willy Sagnol au Haillan en août 2014.
Willy Sagnol au Haillan en août 2014. - © Maxppp

En compagnie des champions du monde 98 Franck Leboeuf, Emmanuel Petit et Christophe Dugarry, Willy Sagnol s’est exprimé sur l’ensemble de sa carrière. Et a largement critiqué les Girondins, qui connaissent une passe délicate depuis maintenant quatre mois.

A Bordeaux, tu n’as pas d’aide 

Le finaliste de la Coupe du monde 2006 a d’abord défendu Jocelyn Gourvennec en critiquant la structure du club girondin : "Moi, je l’ai vécu à Bordeaux : tu n’as pas d’aide. Tu es vraiment tout seul. Au Bayern à la fin d’un match, il y a au moins quelqu’un qui te délivre un contenu (pour savoir quoi dire en conférence de presse)."  Christophe Dugarry, ancien joueur girondin, lui a emboîté le pas : "Ce club n’est pas structuré et ne l’a jamais été. Il y a un entraîneur qui marche bien six mois et après, il est tout seul, personne ne l’aide." Willy Sagnol a ensuite élargi son analyse à l’ensemble du football français qu'il accuse de "laisser tout seul" les entraîneurs face à la presse.

Le Haillan, y’a pas pire pour un joueur de foot

L'ancien international français a aussi été très critique envers le centre d'entraînement bordelais : "Le Haillan (centre d’entraînement des Girondins), y’a pas pire pour un joueur de foot. Les terrains sont de mauvaise qualité […] les vestiaires sont petits." Déclarant également que le centre ne permettait pas une cohésion de groupe: "La seule salle où les joueurs peuvent éventuellement partager un café, elle fait six mètres carrés. Que font les joueurs entre deux séances? Bah ils rentrent chez eux donc tu perds le lien avec tes joueurs."

Le « mot 35 »

Il a ensuite porté l'estocade en soulignant le manque d’investissement selon lui du personnel du club : "Moi il y a un mot que j'entendais souvent c'était le mot 35, pour 35 heures. A un moment donné quand tu as besoin d'un rapport de match, d'un truc important, et qu'on te dit "Non, la personne n'est pas là, 35 heures", tu te dis mais on est où ?"

Sagnol critiqué sur Twitter

Les propos de l'ancien joueur professionnel ont ensuite été très critiqués, notamment sur le réseau social Twitter. La majorité accusant Willy Sagnol de transformer l'histoire de son passage à Bordeaux en tirant la couverture à soi.

Hier après-midi, des supporters s'étaient rendus à l'entraînement des Girondins pour exprimer leur mécontentement face aux résultats médiocres du club.

Louis Tellier