Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

XV de France - Coupe du monde | Avec Michalak mais sans Trinh-Duc

dimanche 23 août 2015 à 9:39 Par Arnaud Carré, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu La Rochelle, France Bleu Pays Basque, France Bleu Périgord et France Bleu Occitanie

François Trinh-Duc est le grand absent de la liste des 31 dévoilée ce midi par Philippe Saint-André. Chiocci, Vahaamahina, Goujon et Lamerat quittent également le groupe France. Brillant face aux Anglais, Frédéric Michalak va vivre son 3ème Mondial.

Frédéric Michalak ira au Mondial mais pas François Trinh-Duc, le grand absent de la liste des 31
Frédéric Michalak ira au Mondial mais pas François Trinh-Duc, le grand absent de la liste des 31 © MaxPPP

Xavier Chiocci

Absent de la feuille de match de ce double crunch, le pilier toulonnais s’attendait sans doute à voir le couperet tomber. Apparu sous le maillot bleu pendant la tournée de novembre (une titularisation face à l’Argentine), il avait été privé de Tournoi par Philippe Saint-André qui estimait à l’époque qu’il n’avait « pas fait assez d’efforts ». Des efforts, le gaucher en a fait au cours de la préparation mais ça n’a pas suffi pour bouleverser la hiérarchie du staff qui lui a préféré le tandem Vincent Debaty / Eddy Ben Arous.

Sébastien Vahaamahina

Comme Chiocci, il n’aura pas eu l’occasion de montrer au staff des Bleus sur le terrain ce que la préparation lui avait apporté. Derrière les incontournables Yoann Maestri / Pascal Papé, le Clermontois a vu le Parisien Alexandre Flanquart lui passer devant. A 23 ans, sa nonchalance a décontenancé voire agacé Philippe Saint-André. Si son potentiel physique est indéniable, il va devoir gagner en constance et en maturité pour poursuivre son aventure en bleu.

Loann Goujon

Il fallait laisser un troisième ligne sur la touche et c’est donc lui. Auteur de débuts prometteurs sous le maillot tricolore en Italie et face à l’Angleterre, le néo-Bordelais paie le retour en forme de Louis Picamoles qui évolue dans son registre en termes de puissance. Ses six sélections ont peut-être aussi joué en sa défaveur par rapport à Fulgence Ouedraogo et Yannick Nyanga qui ont eux déjà vécu l’aventure d’une coupe du monde.

Loann Goujon lors du stage des Bleus à Canet fin janvier. - Maxppp
Loann Goujon lors du stage des Bleus à Canet fin janvier. © Maxppp

François Trinh-Duc

On pensait que sa complicité avec Morgan Parra, sa capacité à créer le danger dans la ligne d'attaque et son expérience de la coupe du monde 2011 lui assuraient un ticket pour l'Angleterre. On s'était trompé. L'ouvreur de Montpellier n'est décidemment pas dans les petits papiers du sélectionneur qui lui a préféré Rémi Talès. C'est le grand absent de la liste des 31.

Rémi Lamerat

En balance avec Gaël Fickou et Alexandre Dumoulin derrière les incontournable Mathieu Bastareaud et Wesley Fofana, le Castrais a sans doute payé son manque de polyvalence. Sa prestation à Twickenham, où il n'avait pas démérité dans un contexte difficile, n'a pas suffi à convaincre PSA de lui faire à nouveau traverser le Channel.

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015