Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Amélie Delabre, attaquante des Bleues U20 : "J'aurais jamais pensé faire ça !"

mardi 28 août 2018 à 0:20 Par Alexandre Vau, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Saint-Étienne Loire

Amélie Delabre, l'attaquante née au Puy-en-Velay (Haute-Loire), s'est révélée pendant le Mondial des moins de 20 ans qui s'est terminé ce weekend. Un incroyable parcours sur lequel la future Messine est revenue lundi soir dans le Débrief.

Amélie Delabre qualifie les "Bleuettes" pour les quarts de finale.
Amélie Delabre qualifie les "Bleuettes" pour les quarts de finale. © Maxppp - Philippe Renault

Saint-Étienne, France

Les Bleuettes finissent 4e de leur Mondial de foot en Bretagne, au pied du podium. Mais Amélie Delabre, elle, a crevé l'écran. Sortie du banc, l'ex-attaquante de l’ASSE a marqué 4 buts en 5 matchs. Un incroyable parcours sur lequel elle est revenue lundi dans le Débrief sur France Bleu Saint-Etienne Loire.

"C'est sûr que, collectivement, on visait mieux. Individuellement par contre, je suis plutôt satisfaite. J'aurais jamais pensé faire ça !" — Amélie Delabre, attaquante des Bleues U20

Les Pays-Bas, le déclic

Le match qui va tout changer, c'est le dernier match de poule contre les Pays-Bas pour lequel Amélie Delabre est titulaire. La buteuse originaire de Collat en Haute-Loire réalise ce jour-là un triplé, et qualifie les "Bleuettes" pour les quarts de finale de la coupe du Monde, à 17 ans seulement.

Quand j'ai vu que le coach (Gilles Eyquem) me faisait confiance, j'ai voulu lui montrer qu'il avait raison, et j'ai tout donné dans ce match. Je marque trois buts, et je gagne ma place de titulaire.

Le mondial en 2019 ?

Un peu trop pour en parler, coupe assez rapidement la jeune attaquante qui ne sera majeure que le 26 novembre. Si Amélie Delabre n'est pas dans la liste pour l'instant de la sélectionneure Coriane Diacre, elle se doute qu'elle est suivie de prêt. Pour autant, elle préfère rester prudente et attendre :

"Je n'ai jamais joué en D1, et jusque là très peu en 2e division. Je vais déjà me concentrer sur l'Euro des moins de 19 ans. Le Mondial l'année prochaine n'est pas vraiment un objectif. Si l'occasion se présente, ce sera une chance." — Amélie Delabre, attaquante des Bleues U20

De l'ASSE au FC Metz

Juste avant le Mondial des moins de 20 ans, Amélie Delabre a décidé de quitter l'AS Saint-Etienne (D2) pour découvrir la D1 avec le FC Metz. C'est à l'ASSE qu'elle a passé ses trois dernières saisons. Mais la jeune altiligérienne sent qu'il est peut-être temps de prendre son envol. Elle s'explique :

"L'objectif est d'évoluer en D1. J'avais assez peu de temps de jeu cette saison à Saint-Etienne. Je ne sais pas si j'en aurais plus à Metz la saison prochaine. Mais j'avais vraiment envie de connaître ce championnat maintenant." — Amélie Delabre, attaquante des Bleues U20

"L'ASSE peut monter"

Si le championnat de D1 a repris le weekend dernier sans que les Messines ne jouent leur match d'ouverture contre Bordeaux - le club de Metz a demandé le report de la rencontre car plusieurs joueuses étaient avec les "Bleuettes". L'ASSE reprend la compétition le week-end qui vient contre Montauban.

"Je trouve que l'ASSE met des moyens pour le foot féminin. Peut-être pas autant que d'autres clubs mais cela reste correct. Les Vertes n'ont pas un groupe facile cette saison, mais elles peuvent remonter en D1." — Amélie Delabre, attaquante des Bleues U20

Parallèlement, cette saison, Amélie Delabre va entrer à la fac pour suivre des études d'économie. Car, "pour l'instant, le foot féminin n'est pas professionnalisé comme les garçons, remarque-t-elle. Après notre carrière, on sera encore obligé de faire autre chose."

Les conseils de cousine Jessie

En attendant, la jeune joueuse vit son rêve de footballeuse à fond. Trois-quatre jours de vacances, pas plus, avant de reprendre le chemin de l'entrainement. Amélie Delabre est conseillée par sa cousine ligérienne, et joueuse du XV de France de rugby. Jessie Trémoulière l'a aidée pendant le Mondial :

"Elle a toujours été un modèle. Mentalement, elle est forte. Elle m'a donné des conseils pendant la coupe du monde, me disant de ne pas baisser les bras. C'est vraiment un modèle pour moi." — Amélie Delabre, attaquante des Bleues U20