Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Dominique Rocheteau, invité exceptionnel de 100% Club: "La formation est vitale à l'AS Saint-Etienne"

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Invité exceptionnel de 100% Club lundi, l'Ange vert s'est confié sur sa retraite, le début de saison, ses souvenirs mais aussi la sortie d'une chanson parrainée par les anciens Verts.

L'Ange vert était dans les studios de France Bleu Saint-Étienne Loire ce lundi soir.
L'Ange vert était dans les studios de France Bleu Saint-Étienne Loire ce lundi soir.

Saint-Étienne, France

Détendu, souriant, le désormais ex-directeur sportif de l'ASSE a passé une heure sur France Bleu Saint-Étienne Loire ce lundi. Dominique Rocheteau est revenu sur l'annonce "rapide" de son départ à la retraite en fin de saison dernière, son futur, mais aussi ses meilleurs souvenirs avec l'AS Saint-Etienne et l'équipe de France. Émission spéciale pleine de surprises dont voici les meilleurs moments.

Dominique Rocheteau, vous gardez encore un pied au club?

"Un grand pied. Je suis au directoire et au conseil de surveillance. C'est quatre réunions par saison mais je reste très proche du club et de mes ex-présidents. Je passe régulièrement à l'Étrat. Et je reste dans la région pour l'instant. Je partirai un jour mais pour l'instant on s'y sent bien avec ma femme."

Qu'est-ce qui vous a décidé à dire "j'arrête" en fin de saison?

"Je suis du genre à prendre les décisions rapidement. C'était le weekend de la qualification pour la coupe d'Europe la saison dernière. J'ai senti que, comme pour Jean-Louis Gasset, le moment était venu d'arrêter. Je m'étais aussi posé la question lors du départ du précédent entraîneur, Christophe Galtier."

"Je m'étais déjà posé la question lors du départ de Christophe Galtier"

"Mais j'étais plus jeune. Il y a le milieu du foot qui est usant, et l'envie aussi d'avoir plus de temps à consacrer à ma famille. Et puis, mon fils Tom est arrivé au club pour travailler au marketing."

Avez-vous fait tout ce que vous vouliez à l'ASSE?

"On veut toujours faire mieux. On a eu une période difficile quand Christophe Galtier est parti, et avant que Jean-Louis Gasset arrive. Mais dans l'ensemble je pense que les résultats sont plutôt positifs. L'ASSE est un club mythique, populaire, ses supporters exigeants. Ils veulent les meilleurs résultats possibles. Sauf que c'est plus la même époque. La concurrence est plus difficile aujourd'hui, notamment financière."

Votre plus beau souvenir en tant que dirigeant? On vous aura vu pleurer... 

"C'est vrai (sourires). Mais il faut dire que ça ravive des souvenirs. Je retiens la finale de la coupe de la Ligue gagnée en 2013 contre Rennes (1-0). C'est un titre. Je me souviendrai aussi du stade de France envahi par les supporters. Cela restera un de mes plus beaux souvenirs de dirigeant. Aujourd'hui, je vais voir les matchs avec autant de passion, toujours supporter, mais libéré de la pression."

Le directeur sportif nous dirait quoi en ce début de saison, patience?

"C'est un peu ça le discours. Il y a eu beaucoup de changements dans l'équipe. J'espère que la trêve va faire du bien. Je pense notamment à notre meilleur buteur Wahbi Khazri. Il a enchaîné avec la coupe d'Afrique des Nations cet été, et a besoin de récupérer." 

"On a fait un bon mercato. On a rajeuni l'équipe"

"Après, de bons jeunes sont arrivés. On a fait un bon mercato. On a rajeuni l'équipe. L'amalgame avec les cadres est important. Et il ne faut pas oublier le centre de formation, vital même à l'AS Saint-Étienne. C'est grâce à ça qu'on est à ce niveau ces dernières années."

Même discours au sujet du nouvel entraîneur Ghislain Printant?

"J'ai soutenu la candidature de Ghislain et je continue de penser que c'est l'homme de la situation. C'est un nouveau groupe même si l'ossature est restée. Il faut du temps. Et puis, le premier mois a été compliqué au niveau du programme des matchs. On s'est déplacé trois fois, dont Lille et Marseille. C'est presque un nouveau championnat qui commence."

"Je continue à penser que Ghislain Printant est l'homme de la situation"

"Il ne faut pas oublié non plus que la saison dernière nos débuts n'étaient pas terribles. Cette continuité avec Ghislain Printant qui était l'homme de Jean-Louis Gasset, les deux restent très proches, est importante. Même par rapport aux joueurs."

Dominique Rocheteau, votre plus beau souvenir de joueur?

"Ça restera 1976, et ce but contre Kiev en prolongation qui nous qualifie pour le tour suivant de la coupe d'Europe. On va en finale cette année là. La suite on la connait. Il y a d'autres grandes périodes mais ce but, vu et revu, c'est un grand souvenir. Difficile à dire si c'est LE plus grand souvenir car j'ai eu de beaux moments avec l'équipe de France en coupe du Monde."

Christian Lopez, défenseur : "Dominique a marqué l'histoire du club"

"Dominique a marqué l'histoire du club. Je regrette qu"il s’arrête. Pour l'anecdote, on s'est téléphoné il y a quelques mois pour tout autre chose. Et puis, il me parle de retraite. Je lui dis que la mienne arrive. Je lui demande pourquoi? Il me répond : "Je vais voir." Et le lendemain, je lis dans le journal L'Equipe qu'il s'arrête. Il avait déjà pris sa décision." 

Patrick Revelli, attaquant : "Bientôt une nouvelle chanson des Verts"

"A chaque fois qu'on se revoit c'est que du bonheur. Que ce soit ça lors d'un weekend ou bientôt pour la sortie d'une chanson. Dominique ne chante pas, je vous rassure. Moi non plus. Ce serait catastrophique pour la chanson (rires)." 

"Dominique ne chante pas, je vous rassure. Moi non plus"

"Comme le dit Dominique, ce sera difficile de faire un aussi grand succès que la célèbre chanson Allez les Verts à l'époque. Mais c'est bien la première fois en quarante ans qu'on nous demande notre permission. Et ça c'est bien."

Jacques Vendroux, journaliste : "Les Verts sont des légendes éternelles"

"Dominique est mon ami. On a vécu des moments merveilleux. Il a été consultant Radio France près de dix ans. Les Verts sont mon ADN, des légendes éternelles. Je suis devenu qui je suis grâce à eux. Son surnom, l'Ange vert, résume tout. Un joueur merveilleux, espiègle, poète. Une belle gueule qui plaisait aux femmes et avant tout un homme bien éduqué par ses parents."

Loïc Perrin, capitaine des Verts : "Toujours triste de voir partir une idole"

"Je me faisais la réflexion. On a travaillé neuf ans ensemble et on n'a pas vu le temps passer. Ça s'est toujours bien passé, dans le respect. On a vécu de belles années ensemble depuis 2010." 

"Bien sûr qu'une trajectoire comme la sienne me plairait"

"On est toujours triste de voir une idole partir mais c'est sa décision et c'est le plus important, qu'il soit heureux. Bien sûr qu'une reconversion comme la sienne me plairait. L'AS Saint-Étienne sera toujours mon club." 

RÉÉCOUTEZ - 100% Club : spéciale Dominique Rocheteau

Choix de la station

France Bleu