Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon

"C'est une course qui me relance" : Martin Fourcade termine cinquième au sprint de la Coupe du Monde

Martin Fourcade a terminé cinquième au sprint de la Coupe du Monde de biathlon ce dimanche en Suède. C'est le norvégien Johannes Boe qui l'a emporté.

Martin Fourcade a terminé cinquième du sprint masculin à Östersund, en Suède.
Martin Fourcade a terminé cinquième du sprint masculin à Östersund, en Suède. © Maxppp - .

Suède

Martin Fourcade a pris la cinquième place du classement ce dimanche pour le premier sprint (dix kilomètres) de la saison à la Coupe du Monde de biathlon, à Östersund en Suède. C'est le norvégien Johannes Boe qui a remporté la course. 

En tête durant la première partie de course, et auteur d'un sans-faute au tir couché, deux fautes au tir debout ont empêché Martin Fourcade de monter sur le podium. Malgré tout, ce premier sprint est encourageant car le biathlète Catalan, désormais installé dans le Vercors, signe le deuxième temps en ski. 

"J'ai souffert l'an dernier, et j'avais au fond de moi la crainte que cela puisse encore arriver." - Martin Fourcade

"C'est une course qui me donne, peut-être étrangement, un sentiment positif !" a assuré Martin Fourcade après la course. "Forcément, il y a la déception de ne pas faire mieux. Par contre, il y a beaucoup de positif dans la manière d’être sur les skis, et dans mon comportement sur la piste, même après deux tours de pénalité. Donc je suis quand même très heureux de cette course, des perspectives qu'elle ouvre et du plaisir que j'ai pu prendre. C'est quelque chose que je n'ai pas vécu une seule fois la saison dernière." 

Car le biathlète a vécu une saison difficile l'hiver dernier, qui l'a marqué : "Mon appréhension avant cette course était renforcée par le fait que j'ai souffert l'an dernier, et j'avais au fond de moi la crainte que cela puisse encore arriver. J'avais besoin de ce test grandeur nature pour pouvoir souffler un peu et avoir des certitudes ! C'est une course qui me relance, qui me fait aborder la saison avec une dynamique proche des sept saisons qui m'ont amené au titre !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu