Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ne sont plus invaincus sur la glace européenne

Le couple français, invaincu sur la scène européenne depuis 2014, terminent 2e des championnats d'Europe, battu d'un rien par les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron au moment de découvrir leurs notes samedi.
Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron au moment de découvrir leurs notes samedi. © Radio France - Yves Renaud

Cela fait bien longtemps que la compétition n'avait pas été aussi disputée pour le couple clermontois. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron n'avaient que cinq centièmes de point d'avance sur les Russes avant le programme libre samedi après-midi aux championnats d'Europe de danse sur glace en Autriche.

Après quatre minutes d'un programme presque parfait, et une attente interminable des notes du jury, la Clermontoise et le Montbrisonnais ne sont pas sacrés champions d'Europe pour la sixième fois consécutive, battus d'un rien, par les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov.

D’où la déception du couple français qui restait invaincu sur la scène européenne depuis 2014.

Guillaume Cizeron au micro de France Télé :

"C'est un sentiment mitigé même si on a passé un très bon moment sur la glace. J'ai senti par-ci par-là des petites erreurs qui nous ont certainement coûtées cher à la fin."

Des petites erreurs qui nous ont coûtées cher.

Gabriella Papadakis au micro de France Télé :

"On a fait une très bonne compétition. On est fiers de nous mais déçu du résultat. On sait que, quand les juges mettent du temps à délibérer ce n'est pas bon signe pour nous. On connaissait les enjeux."

Quand les juges mettent du temps à délibérer ce n'est pas bon signe pour nous.

Après la prestation des tenants du titre, les juges ont mis près de huit longues minutes pour dévoiler leurs notes. Et l'écart avec les Russes est infime, quatorze centièmes de point.

Les Français avaient cinq centièmes de point d'avance après l'épreuve de danse rythmique, mais il semblerait qu'un élément de leur programme ce samedi ait été déclaré non exécuté par les juges. 

Les Jeux Olympiques pour principal objectif

Déçu lui aussi par le résultat samedi, le président de la Fédération française de patinage Didier Gailhaguet s'est interrogé sur l'impartialité de certains membres du jury, et rappelé que le principal objectif des champions français restait les Jeux Olympiques d'hiver en 2022 à Pékin.

Même si, avant cela, Gabriella Papadakis (24 ans) et Guillaume Cizeron (25 ans) défendront leur titre aux championnats du Monde en mars prochain à Montréal ou ils viseront un 5e titre mondial.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess