Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

INFO FRANCE BLEU - Le patineur champion olympique Bruno Massot revient à Caen pour devenir entraîneur

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Retour aux sources pour Bruno Massot ! Le champion olympique de patinage vient à Caen pour créer une section "couples" au sein du club où il a grandit, l'ACSEL. Club qu'il a quitté à 25 ans pour aller patiner sous les couleurs de l'Allemagne. Son objectif maintenant, c'est de gagner avec la France.

Bruno Massot, médaillé d'or en couple avec Aljona Savchenko aux Jeux Olympiques de PyeongChang en Corée en 2018.
Bruno Massot, médaillé d'or en couple avec Aljona Savchenko aux Jeux Olympiques de PyeongChang en Corée en 2018. © Maxppp - Anke Waelischmiller

Depuis sa médaille d'or décrochée en 2018 aux Jeux Olympiques de Pyeongchang en Corée du Sud, Brunot Massot s'est installé en Suisse, où il est devenu entraîneur. Mais il projette depuis des années de monter un centre d'entraînement et performance de niveau international. Un rêve, qu'il partageait avec Jean-François Ballester, son entraîneur de toujours, décédé brutalement. Il a donc décidé de venir à Caen, son club de cœur, pour le mener à bien. 

"Ce sera avec des élèves qui ont un potentiel pour des compétitions internationales, les JO, les championnats du monde et d'Europe. Ce projet me tient vraiment à cœur vis à vis de Jean-François. Si ça n'avait pas été à Caen, ça aurait été ailleurs, mais je suis vraiment plus qu'heureux que ça se fasse à Caen". 

Bruno Massot afait ses débuts sur la glace de la patinoire de Caen à l'âge de six ans, au sein du club l'ACSEL. Il y a patiné jusqu'à ses 25 ans, avant de partir pour l'Allemagne, sa partenaire Aljona Savchenko n'ayant pas obtenu de visa.

"Le fait de revenir en France, de travailler avec des patineurs qui vont concourir pour la France, je trouve ça génial. On a une toute nouvelle fédération française, c'est un nouveau monde, tout a complètement changé. Je vais redécouvrir du coup ce que c'est que d'être pour la France !"

Inutile de dire que son retour à Caen met le club en effervescence. Ludovic Le Guennec, le président de l'ACSEL n'a pas hésité une seule seconde quand Bruno Massot l'a appelé pour lui faire part des ses projets.

"Sportivement, c'est une opportunité énorme qu'un champion olympique vienne entraîner à l'ACSEL. Mais c'est une opportunité pour le sport caennais tout court, et pour le sport français en général. Et bien sûr, amicalement, on est très heureux de le voir revenir parmi nous". 

"Le but n'est pas de pénaliser les sections déjà existantes, poursuit le dirigeant, le patinage artistique et synchronisé. Il faudra aussi se partager la glace avec le club de hockey sur glace." Pour cela, la question d'une deuxième patinoire destinée à l'entraînement se pose. Les instances sportives caennaises et la Fédération Française des sports de glace suivent de près le projet. La nouvelle section couple démarrera officiellement cet été. Objectif affiché : des médailles, bien françaises cette fois !

"Je suis plus qu'heureux de revenir à Caen !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess