Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon

Mauvais pour la santé et l’environnement, le fluor est officiellement interdit dans le fartage des skis

Utilisé depuis les années 1980 pour favoriser la glisse des skis, le fluor est officiellement banni par la Fédération Internationale de Ski (FIS) pour son impact négatif sur l'environnement et la santé. Décision prise ce week-end et mise en application dès la prochaine saison hivernale 2020-2021.

Atelier de fartage des skis de fond, avant la Transjurassienne 2017 à Bois d'Amont (Jura)
Atelier de fartage des skis de fond, avant la Transjurassienne 2017 à Bois d'Amont (Jura) © Maxppp - Philippe Trias

Besançon, France

Aller le plus vite possible sur des skis - de fond ou alpins - n'est pas qu'une affaire de performance physique ou encore de technique. Au très haut niveau international comme pour les skieurs "amateurs", c'est aussi lié à la qualité de la glisse sur la neige grâce à la préparation minutieuse de ses semelles de skis. Le fameux fartage, comme on dit dans le jargon. 

Depuis les années 1980, et sa première expérimentation par les skieurs du Comité du Jura, c'est la cire à base de fluor (CERA) qui est très largement utilisée dans le fartage des skis de compétition. Parce que l'une des caractéristiques principales du fluor est son imperméabilité qui permet ainsi de mieux glisser sur la neige humide en particulier. Mais ces fartages fluorés ne seront très bientôt plus autorisés... Dès le prochain hiver 2020-2021.

Des contrôles vraiment possibles sur l'ensemble des compétitions de ski dans le monde entier ?

"L'utilisation de cires de ski fluorées, qui sont avérées avoir un impact négatif sur l'environnement et la santé (NDLR : les vapeurs de fluor chauffé à haute température peuvent être toxiques), est interdite pour toutes les disciplines de la FIS à partir de la saison 2020/2021". C'est par ce communiqué - en anglais - sur son site internet que la Fédération Internationale de Ski a annoncé ce week-end sa décision, en précisant qu'un "groupe de travail spécialisé sur la FIS - dirigé par les experts de la FIS, Atle Skaardal (ski alpin) et Pierre Mignerey (ski de fond), mais aussi du secteur du ski et de la cire - sera constitué pour établir la réglementation et les procédures de contrôle".

Dans la pratique, ça risque d'être un peu plus compliqué de réussir à contrôler les centaines de milliers de skis de l'ensemble des skieurs du monde entier. "Pour les compétitions de niveau international, ça sera sans doute possible. Beaucoup moins, a priori, en revanche, pour les innombrables _courses populaires de niveau national ou régional_", estime par exemple, pour l'instant, un certain Alexandre Rousselet. Le Franc-Comtois est un des grands noms du ski de fond français : vainqueur de la Transjurassienne la plus rapide de l'histoire en 2004 et actuel entraîneur "distances" de l'équipe de France masculine de ski de fond.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu