Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : plus de 510.000 manifestants dans près de 70 villes
Sport d'hiver - ski - biathlon

Ski alpin : Marcel Hirscher quitte le grand cirque blanc

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Le numéro un mondial du ski alpin, Marcel Hirscher prend sa retraite. L’Autrichien de 30 ans l’a annoncé ce jeudi soir lors d’une conférence de presse chez lui à Salzbourg en Autriche. Après avoir dominé la discipline ces huit dernières années, il veut profiter de sa famille.

Marcel Hirscher, jeudi soir lors de sa conférence d epresse à Salzbourg en Autriche
Marcel Hirscher, jeudi soir lors de sa conférence d epresse à Salzbourg en Autriche © Maxppp -

« Je fais court, j’arrête ». Ce fut clair net et précis, jeudi soir. Marcel Hirscher ne dominera plus le ski alpin mondial. Il raccroche les spatules après huit sacres en Coupe du monde, deux titres olympiques en slalom géant et en combiné l’année dernière à Pyeongchang.
Depuis sa première victoire le 13 décembre 2009 à Val d’Isère en slalom géant, l’Autrichien a tout gagné. Il ne lui manque que le record absolu de courses en coupe du monde. Le record de 87 victoires détenu par le Suédois Ingemar Stenmark. Marcel Hirscher en a gagné 67.

Marcel Hirscher veut profiter de sa famille

Mais Marcel Hirscher, papa depuis l’année dernière n’a plus la motivation. « Je ne suis plus prêt à en payer le prix », a  expliqué le roi du slalom heureux d’avoir encore ses deux genoux intacts. « Je veux jouer au foot avec le petit, faire de la moto et je suis heureux de pouvoir le faire désormais »

Qui pour succéder au roi Hirscher ?

Les candidats à sa succession au sommet du ski alpin sont dans les starting-blocks à un mois et demi de la reprise (les 19 et 20 octobre à Sölden en Autriche), à commencer par Alexis Pinturault.

Le président de la Fédération française de ski veut calmer le jeu. «Quand on a nous en France un numéro deux mondial au classement général de Coupe du monde, forcément ça laisse espérer des choses, dit Michel Vion. On ne va surtout pas s’affoler là-dessus. D’abord parce qu’Alexis Pinturault n’est pas le seul à pouvoir rivaliser avec Hirscher. Il y aura surement d’autres clients, mais le numéro un qui s’en va, ça laisse quelques portes ouvertes ».

Alexis Pinturault préfère évoquer le départ de Marcel Hirscher plutôt que l’opportunité qui lui est donnée. « Je suis loin de faire partie de ceux qui s’en réjouissent C’est le plus grand skieur de l’histoire de notre sport, dit le skieur de Courchevel. J’aurais aimé qu’il continue parce que j’aimais la rivalité, la confrontation avec lui. » 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu