Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ski-alpinisme : "La Pierra Menta, il faut le vivre pour savoir ce que c'est"

Légende du ski-alpinisme, Laetitia Roux revient sur une compétition sportive qui l'a marquée : la Pierra Menta. Unique en son genre, cette course se vit avec quelque 5 000 spectateurs parfois déguisés au sommet d'une montagne, le son des cloches et une fondue de fromage accompagnée de génépi.

La Pierra Menta domine la Savoie du haut de ses 2 714 mètres d'altitude. Depuis 1986, elle accueille chaque année en mars une compétition sportive de ski-alpinisme où viennent s'affronter les élites réparties dans 200 équipes

Le ski-alpinsime est une discipline du ski de montagne qui vise les performances sur des terrains souvent sauvages avec de l'aventure, de l'orientation, du cramponnage, de la sécurité sur glacier ou encore des passages techniques...

La Pierra Menta est un événement intense qui attire les foules : jusqu'à 10 000 personnes se réunissent sur ce toit du monde pour acclamer le passage des skieurs. Dix-sept fois championne du monde, Laetita Roux fait partie des élites de cette compétition incontournable où les spectateurs n'hésitent pas à grimper le sommet du Grand Mont à pied, "sachant qu'on ne peut pas monter en télésiège". 

En randonnée ou raquettes, les amateurs sont toujours au rendez-vous pour aller encourager les athlètes

C'est une ambiance incroyable, il y en a qui mangent la fondue au sommet, tout le monde monte le génépi, c'est la grande fête.

L'événement se veut inoubliable, autant pour les spectateurs que pour les coureurs qui s'emparent de la montagne pendant quatre jours. 

Une course très élitiste

Bien qu'ouverte aux non-professionnels, la Pierra Menta se veut très élitiste. Et pour cause : il y a énormément de demandes de participation. 

Contrairement à une course populaire comme la Patrouille des glaciers en Suisse avec ses 5 000 coureurs et nombreux départs jusqu'à trois heures du matin, la Pierra Menta procède à une dure sélection au préalable afin de ne garder que les meilleurs.

"Il n'y a que 200 équipes qui sont sélectionnées sur dossier", nous dévoile Laetitia Roux au micro de Bixente Lizarazu sur France Bleu. L'admission est donc "très serrée". 

La technicité de l'épreuve requiert un haut niveau de compétences : "Ça fait partie des courses les plus techniques." 

Le ski-alpinisme est un sport d'endurance, donc il faut avoir bouffé quand même des heures et des heures.

Pour réussir le mondial, le travail de la montée se veut essentiel : "Il faut techniquement être bon, parce qu'il peut y avoir des moments où les traces sont gelées et là, c'est beaucoup plus compliqué."
Il faut aussi savoir s'agripper afin de "ne pas reculer à chaque fois qu'on pose le pied", sans quoi les coureurs finissent épuisés avant même d'avoir atteint le point culminant

Une fois en haut, rien n'est gagné : les skis d'alpinisme ne sont pas les plus appropriés pour la descente en raison de leur finesse. "Vous avez des skis très adaptés pour la montée, donc pour la descente assez compliqués à skier", s'étonne Bixente Lizarazu

Annulée en 2020 en raison de la crise sanitaire, la plus grande et fameuse course de ski-alpinisme au monde a pu avoir lieu en 2021 avec une édition raccourcie de quatre à une journée. Il ne fait aucun doute que les spectateurs seront de retour pour l'édition 2022, avec leurs cloches et au moins un bon fromage à savourer avec vue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess