Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon

Une expérience de ski contrariée à Super Besse

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

14 des 27 pistes de Super Besse étaient ouvertes, pour ce premier week-end des vacances de février, et l'arrivée des vacanciers parisiens. Un bon score, compte-tenu de la météo, et qui a attiré du monde au bas du téléphérique. En revanche, l'expérience en elle-même n'était pas idéale.

Il y avait du monde, mais les conditions n'étaient pas idéales pour skier, à Super Besse.
Il y avait du monde, mais les conditions n'étaient pas idéales pour skier, à Super Besse. © Radio France - Léo Corcos

Le sentiment de frustration domine. Les skieurs sont contents d'être là, de pouvoir dévaler les pistes. Le problème, c'est que la neige n'est pas très bonne. Marie est venue avec sa fille. "Comme il y a peu de pistes, tout le monde s'y retrouve, ce qui crée des petits embouteillages". Patrick, lui, est plus catégorique. "C'est vraiment très mou, il y a beaucoup de terre, de cailloux... les conditions sont déplorables. _C'est nul, il faut dire ce qui est !_". "C'est de la soupe", confirme Simon, snowboardeur parisien, venu passer une semaine à Super Besse.

La neige n'était pas idéale... - Radio France
La neige n'était pas idéale... © Radio France - Léo Corcos

Simon qui va un peu plus loin dans son ressenti. _"_C'est même dangereux, quand on est en snowboard. On a besoin de boulevards assez larges, et parfois, on a de la terre à gauche et à droite, ça nous laisse très peu d'espace pour glisser." Une expérience contrariée qui l'a poussé à remettre sa semaine de ski en cause. _"On se pose la question de savoir si on garde le matériel toute la semaine, ou bien si on le rend plus tôt."Marie, elle, voit à plus long terme."C'est peut-être l'une des dernières années que l'on vient ici._ L'an dernier, ça avait été juste, mais on avait eu de la neige et toutes les pistes étaient ouvertes. Mais on a l'impression que c'est pire chaque année. C'est la faute de la météo, pas de la station, mais ça ne va pas aller en s'arrangeant... Il faudra peut-être aller plus haut en altitude pour trouver de la neige", sourit-elle tristement.

Le marron de la terre empiète trop sur le blanc de la neige sur les pistes de Super Besse - Radio France
Le marron de la terre empiète trop sur le blanc de la neige sur les pistes de Super Besse © Radio France - Léo Corcos

Pour autant, les skieurs, qui avaient réservé leur séjour depuis longtemps en espérant une amélioration météo, ne regrettent pas d'être venus ici. "On fait avec, on ne va pas déprimer ! C'est déjà bien de pouvoir skier", rit Patrick. "Ce n'est pas idéal, mais on a connu pire, et puis une semaine de montagne, changer d'air, ça fait du bien", confirme Marie. Ils pourront aussi se rabattre sur d'autres activités. "On va voir si on ne peut pas faire du 4x4", sourit Simon.

Selon le directeur de la station, Vincent Gatignol, sur les quatre semaines de février, le taux de réservation "serait à 65% sur la première et la dernière semaine, et plutôt 90% pour les deux semaines du milieu." La station a aussi adapté ses tarifs en fonction de l'enneigement et du nombre de pistes ouvertes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu