Rugby

8e journée de Top 14 de rugby : Grenoble bat Bayonne 44 à 16 et quitte la dernière place !

Par Paul Bohec, France Bleu Isère samedi 8 octobre 2016 à 20:31 Mis à jour le samedi 8 octobre 2016 à 23:30

David Mélé et les Grenoblois ont réalisé une grosse performance en s'imposant 44 à 16 contre Bayonne.
David Mélé et les Grenoblois ont réalisé une grosse performance en s'imposant 44 à 16 contre Bayonne. - Jacques Robert - FCG

Le FC Grenoble s'est rassuré ! Après deux défaites consécutives (contre Pau à domicile et Toulouse), les Rouge et Bleu se sont imposés contre Bayonne 44 à 16 lors de la huitième journée de Top 14. Victoire bonifiée pour les Grenoblois qui quittent la dernière place du classement.

Ce FCG là a du cœur ! Avec déjà deux défaites à domicile contre La Rochelle et Pau, les Grenoblois n'avaient plus le droit à l'erreur avant de recevoir Bayonne, treizième au classement. Arrivés au stade escortés par une haie d'honneur, les rugbymen ont peut-être été un peu inhibés par l'enjeu dans le premier quart d'heure.

Bernard Jackman et les grenoblois étaient attendus par leurs supporters avant le match contre Bayonne. - Radio France
Bernard Jackman et les grenoblois étaient attendus par leurs supporters avant le match contre Bayonne. © Radio France - Antonin Kermen

Rapidement menés au score, les coéquipiers du capitaine Lucas Dupont paient cash leurs erreurs que le buteur adverse, Raphaël Lagarde, ne manque pas de convertir en points (3 - 9 à la 17'). "On a été un peu acculés dans notre camp mais le point positif c'est qu'on n'a pas pris d'essai durant ce premier quart d'heure. On n'a pas douté parce qu'on sait ce qu'on vaut et on croit en nous", a expliqué Xavier Mignot après la rencontre.

Les Rouge et Bleu vont ensuite profiter d'une supériorité numérique pour revenir à la marque mais, malgré une domination de tous les instants, ils n'inscrivent qu'un seul essai par Steven Setephano (13 - 9 à la 33'). Performants en touche où ils subtilisent de très nombreux ballons aux bleu et blanc de l'aviron bayonnais, les Grenoblois accentuent finalement leur avance sur la sirène. Après un gros travail de Chris Farrell, Nigel Hunt inscrit un deuxième essai pour le FCG qui prend le large (20 - 9 à la pause).

Cette fois, Grenoble ne lâche pas

Devant de 13 points à la mi-temps contre Pau, les hommes de Bernard Jackman s'étaient inclinés après une deuxième période cauchemardesque. Contre Bayonne, ils n'ont pas fait la même erreur. Taumalolo ajoute un troisième essai au compteur peu après le retour des vestiaires.

Au cours d'un temps fort bayonnais et en infériorité numérique, le FCG va céder du terrain et encaisser un essai (27 - 16 à la 63'), mais l'inquiétude ne sera que de courte durée. Décidés à ramener le bonus offensif, les Rouge et Bleu appuient sur l'accélérateur dans le dernier quart d'heure et font plier une équipe bayonnaise en grande difficulté. Alexandre Dardet à la 74' et Nemani à la 77' plantent deux essais supplémentaires et Gilles Bosch ne laisse échapper aucun point avec un 8/8 au pied. Une victoire méritée qui fait du bien à Grenoble : le FCG prend 5 points et quitte sa place de lanterne rouge.

"On a montré du caractère, on est en vie et on ne va rien lâcher", Gilles Bosch, demi d'ouverture grenoblois

Bernard Jackman, le manager du FCG, s'est montré très satisfait à l'issue de la rencontre :"On a mis en place notre jeu. Pour moi, c'était notre meilleure performance depuis le match contre le Connacht en avril. Les joueurs méritaient ça parce qu'ils ont été très critiqués mais personne n'a lâché". Grenoble n'est évidemment pas encore sauvé mais peut envisager sa saison sous de meilleurs auspices. Le demi de mêlée, David Mélé, estime "que la route est encore longue et le boulot pas fini mais que l'équipe donnera tout jusqu'à la fin parce que Grenoble mérite sa place dans l'élite". La semaine prochaine, le FCG recevra le LOU en Challenge Européen. Pas de match de Top 14 avant le 29 octobre et un déplacement à Toulon.

Les points

Grenoble : 5 essais de Setephano (33'), Hunt (40'), Taumalolo (49'), Dardet (73') et Nemani (78'), 5 transformations de Bosch (33', 40', 49', 73', 78') et 3 pénalités de Bosch (11', 30', 65')

Bayonne : 1 essai de Saubusse (64'), 1 transformation de Lagarde (64') et 3 pénalités de Lagarde (5', 15', 17')

Partager sur :