Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Rugby - Pro D2 - BO : Contraint au surplace, Biarritz veut se relancer face à l'avant-dernier montois

-
Par , France Bleu Pays Basque

Englué en seconde partie de tableau, le Biarritz Olympique, 9e, reçoit l'avant-dernier, le Stade Montois, vendredi 4 octobre à 20h45 pour le compte de la 6e journée de Pro D2 à Aguiléra. Duel d'équipes qui se cherchent encore.

Biarritz va retrouver Aguiléra, théâtre de la victoire et match presque référence du BO cette saison face à Oyonnax (30-12) pour le compte de la 4e journée de Pro D2. Ce sera face au Stade Montois.
Biarritz va retrouver Aguiléra, théâtre de la victoire et match presque référence du BO cette saison face à Oyonnax (30-12) pour le compte de la 4e journée de Pro D2. Ce sera face au Stade Montois. © Maxppp - Jean-Daniel Chopin

Biarritz, France

Le BO se cherche. Encore, serait-on tenté de dire dans ce début de saison mi-figue, mi-raisin alors qu'on aborde la moitié de ce deuxième bloc de Pro D2. Le Biarritz Olympique, avant cette 6e journée, est 9e, avec 10 points. Deux succès seulement, tous à domicile, dont un plutôt probant face à Oyonnax, un des gros du championnat (30-12, 4e j.) et avec le bonus. Un match presque référence, avant de retomber. 

Certes, la troisième défaite de la saison, dimanche 29 septembre à l'extérieur, chez le leader Soyaux-Angoulême (24-15, 5e j.) s'est dessinée contre la seule équipe encore invaincue en Pro D2. Une belle entame de match, sous la pluie, avant de faire montre de largesses défensives dans le jeu au large, et de maladresses au pied. Sans compter la perte sur grosse commotion, après un placage très haut, du 9 James Hart, en phase de reprise.

Des détails tactiques à régler

Le yoyo biarrot n'inquiète pas vraiment Shaun Sowerby, le coach sud-africain des avants du BO. Pour lui, il ne reste que quelques détails à régler avant que la mayonnaise ne prenne enfin. "Peut-être qu'il nous manque encore deux ou trois ingrédients", avance-t-il, avant de prendre en exemple le dernier match chez le SA XV : "Savoir enchaîner, comme après le bon début de rencontre de 20 minutes à Angoulême. La blessure d’Hart a coupé notre rythme, avec la coupure de quelques minutes et la petite frayeur quant à son état. Il ne faut pas oublier que nous avions affaire à une très bonne équipe, un contexte pas facile, elle s’accroche et a un très bon état d’esprit. Ce n’était pas évident. Nous sommes déçus car nous nous étions procuré beaucoup d’occasions sans parvenir à scorer. En face, il y a plus de réalisme."

Mais "petit à petit", le BO "avance", et "de semaine en semaine, on est mieux" reconnaît Shaun Sowerby. Si l’entraîneur des arrières biarrots Nicolas Nadeau avait insisté sur l’âme de tueur que devait adopter Biarritz, cette fois, son comparse sud-africain préfère parler de tactique. "La semaine à l’entraînement, on a beaucoup bossé notre ordonnancement. Contre Soyaux-Angoulême, ça a moins marché, et il aurait peut-être fallu un jeu au pied de pression un peu plus précis, et surtout que les avants et 3/4 jouent ensemble. Et qu'on enchaîne les temps de jeu."

"Il y a eu beaucoup de changements à l'intersaison au niveau de l'effectif et des entraîneurs, rappelle Shaun Sowerby. Au début, c’est surtout de la mise en place. Ce sont les résultats qui font que c’est plus facile ou plus difficile d’enchaîner. Pour le moment à l'extérieur, on n'arrive pas à gagner. Et à la maison, on est plutôt correct. C’est beaucoup plus facile de faire tourner l'effectif dès qu'on est davantage en confiance et qu'on arrive à aligner les victoires. On attend ce déclic pour déclencher une dynamique."

Ne pas sous-estimer les Montois

Les Biarrots, incapable d'aligner deux victoires de suite en ce début de saison, sont donc à la relance. Comme leurs adversaires du soir. Le Stade Montois, 15e du championnat, est une bête blessée elle aussi. Qu'il ne faudra pas non plus prendre à la légère. Car le classement des Landais est trompeur. Avant-dernier de Pro D2, peut-être, mais Mont-de-Marsan compte deux points seulement de moins que le BO. Autant de victoires, autant de défaites. 

Mais la récente dynamique des Montois est inverse à celle des Biarrots. Ils restent sur un succès plein de caractère à domicile face un gros du championnat, Grenoble, 3e. Menés 14-3 à la pause, les Montois ont réussi à renverser la vapeur grâce à deux essais dans les dix dernières minutes pour s'imposer (26-24, 5e j.).

Historiquement, Mont-de-Marsan est une des meilleures équipes de Pro D2 (Shaun Sowerby, entraîneur des avants du Biarritz Olympique)

"C'est très bien de la part de Mont-de-Marsan, mais je ne suis pas impressionné, c'est normal, avoue Shaun Sowerby. Une équipe qui lâche à la fin d'un match et n'est pas capable de revenir au score, ça c'est impressionnant. Mais c'est logique qu'un groupe puisse avoir caractère, ne lâche pas lors d'une rencontre à domicile et remonte des points. Ce sont des choses normales en tout cas pour moi, et nous en sommes aussi capables."

Mais le technicien biarrot prévient : la 15e place de Mont-de-Marsan ne doit absolument pas être prise en compte au moment d'analyser le rapport de force. "Historiquement, Mont-de-Marsan est une des meilleures équipes de Pro D2, explique l'acolyte de Nicolas Nadeau. Le championnat est long, la fin n'est pas pour tout de suite. On est à la sixième journée, il en reste 30 avant les playoffs. Donc ce n'est que le début. Mais je ne m'inquiète pas pour eux."

Et historiquement justement, le BO l'a toujours emporté contre les Montois à Aguiléra au cours des dix dernières années.

Biarritz Olympique-Stade Montois est à vivre en direct et en intégralité sur France Bleu Pays Basque dès 20h15 ce vendredi 4 octobre.

La compo du Biarritz Olympique

La compo du Stade Montois

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu