Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

A Bordeaux, le Stade Rochelais battu 34-22 retombe dans ses travers

dimanche 30 septembre 2018 à 11:00 Par Marie-Laurence Dalle, France Bleu La Rochelle

Le Stade Rochelais n'est pas parvenu à s'imposer à Bordeaux cette année encore, et comme souvent en ce début de saison, les maritimes ont fait l'impasse sur la première mi-temps. Ils étaient menés 34-10 à la pause. C'est un peu inexplicable convient Xavier Garbajosa, l’entraîneur rochelais

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Denis Trasfi/Le Moustic

La Rochelle, France

Toujours pas de victoire à l'extérieur pour le Stade Rochelais, qui a été battu 34 à 22 hier soir par l'Union Bordeaux Bègles.
Comme à Toulouse ou Montpellier, les maritimes ont été inexistants en première période. Ils ont été cueillis à froid par l'UBB dès la première minute avec un essai du centre Romain Lonca. Ils ont ensuite subit le jeu des bordelais. "C'est un peu inexplicable" confiait Xavier Garbajosa, l'entraineur des lignes arrières lors de la conférence de presse après la rencontre "il y a sûrement un responsable. Après la victoire contre Lyon, on a eu certainement un peu de relâchement. Faire une 1re mi-temps comme on a fait, ce n'est pas digne du club, de l'équipe. Il va falloir que l'on recherche les raisons de ce retard à l'allumage. On est un peu les rois de la course-poursuite. On laisse partir les autres et on essaye de les rattraper mais à ce sport-là, cela va trop vite". A la mi-temps les rochelais étaient menés 34-10., un écart trop grand pour espérer revenir à la hauteur de l'UBB et ramener des points. 

Une réaction en deuxième mi-temps 

Après une première mi-temps en sous-régime, les rochelais ont récité leur rugby jusqu'à faire craindre le pire aux bordelais dont la défense tanguait. Jérémie Sinzelle (60') et Vincent Rattez (68') ont aplati dans l'en-but. Les rochelais vexés se sont montrés enfin conquérants se lançant à l'assaut de la défense girondine. Mais ils partaient de trop loin pour pouvoir prendre l'ascendant sur l'UBB, et les bordelais se sont repris à temps. "Surement que les garçons ont eu un sursaut d'orgueil" analysait Xavier Garbajosa "prendre 34 points en une mi-temps ça ne se voit pas tous les samedis. Il est impossible de gagner un match de cette intensité là, surtout à l'extérieur quand on donne des points aussi facilement à l'adversaire ". Les joueurs ont conscience qu'ils ne peuvent pas l'emporter en existants qu'une seule mi-temps. "Il faut changer de mentalité" admettait après la rencontre Zéno Kieft, le 3ème ligne, capitaine hier du Stade Rochelais.  "_Il faut vraiment se faire mal, saigner, se donner, transpirer :  _ça ne va vraiment pas être facile, ça ne viendra pas comme ça".
En l'état, les rochelais le savent, ils sont encore loin du Top 6, pas au mieux dans leurs jambes et dans leurs têtes. Ça tombe mal, Clermont-Ferrand le leader du top 14 arrive samedi prochain au stade Deflandre. 

Xavier Garbajosa, entraineur des lignes arrières du Stade Rochelais