Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

"On a encaissé notre billet pour le loto", les réactions après la victoire du FCG synonyme de barrage à domicile

dimanche 15 avril 2018 à 22:17 Par Julien Morin, France Bleu Isère

Vainqueur à Angoulême (19 - 10), le FCG a validé son ticket pour un barrage à domicile, samedi à 19h, contre Biarritz. Les réactions des Grenoblois, et de leurs futurs adversaires.

Le FCG s'est imposé contre Angoulême et jouera son barrage de Pro D2 à domicile
Le FCG s'est imposé contre Angoulême et jouera son barrage de Pro D2 à domicile © Maxppp -

Grenoble, France

Réalistes dimanche après-midi contre Angoulême (19 - 10), les Grenoblois n'ont pas eu à regarder derrière eux pour valider leur barrage au stade des Alpes. Samedi 21 avril, à 19h, ils devront se défaire de Biarritz (6e), tombeur de Montauban (58 - 31) lors de la dernière journée de la saison régulière de Pro D2, pour envisager une demi-finale à Montauban (2e). Toutes les réactions après la victoire et à quelques jours du début des phases finales.

Les réactions grenobloises

  • Dewald Senekal, l'entraîneur des avants du FCG : "Pour nous c'était important. Je dis souvent aux joueurs que si on n'a pas le ticket pour le loto, on ne peut pas le gagner. On a encaissé notre ticket, maintenant il nous reste trois ou quatre matchs pour aller au bout. La fin de saison c'est des matchs couperets. On est assez bien préparé pour ça car je ne pense pas qu'on ait eu un match facile cette année. Des matchs serrés, on en a fait un paquet, je pense que ça va nous servir. L'important c'est de bien se préparer cette semaine, et aussi de jouer sur la fraîcheur car les organismes sont fatigués."
  • Lucas Dupont, ailier du FCG : "On a été vraiment très réalistes. Ça nous a vraiment aidé à prendre le score et à prendre confiance. Je pense qu'en première mi-temps on a su faire le dos rond, c'était difficile, ils ont mis beaucoup d'intensité, ils ont beaucoup tenu le ballon. Ça a été limite, limite, mais on a réussi à ne pas prendre d'essai. On gagne ce match en réussissant à être devant à la mi-temps. (Vous allez affronter Biarritz au stade des Alpes). Ça c'est la récompense de notre belle performance de cet après-midi. Il va falloir vite récupérer car le match est dans six jours. tout ça va arriver très vite, on a un peu les jambes lourdes, mais il faudra réussir à basculer dans nos têtes. Pour un quart de finale à la maison, il faudra que le mental prenne le dessus."
  • Mickaël Capelli, deuxième ligne du FCG : "On est tous très contents, on se permet de recevoir un barrage, on sait qu'on va remplir le stade des Alpes, je pense qu'on a rempli un bon objectif cette saison. On était venu ici (à Angoulême), pour chercher une victoire, il y avait une certaine pression car on n'avait pas le droit à l'erreur. De l'excitation, on sait que ce match la va être compliqué, mais à la maison ça va être bien. (Un mot sur votre adversaire, le BO). On s'attend à une équipe compliqué qui va nous opposer un beau combat. de toute façon tous les matchs de phase finale on sait que ça va aller vite, que ça va mettre des coups de casque. Biarritz c'est une belle équipe, Béziers ça aurait été pareil."

Les réactions biarrotes sur le quart à Grenoble

  • Maxime Lucu, demi-de-mêlée du BO : "(Le FCG) c'est une équipe qui a eu un passage à vide vers janvier-février, peut-être à cause des températures. Ils ont eu ce passage à vide, mais derrière on voit qu'en allant à Mont-de-Marsan avec de l'envie, ils ont gagné là-bas. Ça va être une équipe très costaud, très costaud devant, très costaud à bouger. Mais de toute façon il va falloir en passer par là, on savait qu'on allait devoir se déplacer. On aura peut-être ce déficit de supporters, on va être seuls contre tous, mais il va falloir montrer qu'on a envie de sortir la tête haute et pourquoi pas créer la surprise. On n'est pas moins bon qu'eux, il faut juste sortir le bon match au bon moment. Si on arrive à sortir ce même match, une envie comme ça, on va réussir à les embêter à Grenoble."
  • Gonzalo Quesada, le manager du BO : "On sait qu'il y a un écart de niveau entre Grenoble et nous quand on jouera chez eux. Mais c'est sur que cette performance (ndlr : la victoire contre Montauban) peut nous permettre d'y aller sans aucun complexe. On va essayer de construire autour de la confiance de ce match là."

Dans l'autre barrage le Stade Montois (4e) affrontera Béziers (5e), le samedi 21 avril, 15h15, à Guy Boniface. Celui qui l'emportera retrouvera Perpignan en demies.