Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aguiléra : le dossier "ficelé après l'été" pour le terrain du Bendern

-
Par , France Bleu Pays Basque

Alors que le concours de maîtrise d'oeuvre pour l'aménagement du terrain du Bendern a été lancé depuis le 28 février, le maire de Biarritz précise le calendrier et assure que le dossier "fait partie des affaires courantes qu'il doit continuer à gérer".

La réception des offres se fait jusqu’au 15 mai, calibrées conformément au cahier des charges
La réception des offres se fait jusqu’au 15 mai, calibrées conformément au cahier des charges - Capture d'écran / Google Street View

"Un projet indécent et irresponsable en pleine crise sanitaire." C'est par ces mots que les deux élus et candidats à l’élection municipale à Biarritz, Guillaume Barucq et Nathalie Motsch, définissent le projet du centre de formation et d'entrainement prévu pour le Biarritz Olympique sur la plaine d'Aguiléra. Un dossier estimé à 12 millions d'euros HT.

"En aucun cas les 12 millions seront financés uniquement par la Ville", répond le maire Michel Veunac, alors que la municipalité biarrote a lancé le 28 février un concours restreint de maîtrise d'oeuvre pour choisir le projet architectural des premiers aménagements. "Des contres vérités proférées par certains". Mais avec quel calendrier ?

Un architecte choisi en septembre

Premièrement, il a été prévu de réceptionner les offres jusqu'au 15 mai, calibrées conformément au cahier des charges voté en conseil municipal. "Je ne fais que mettre en place ce que le conseil a voté à deux tiers le 12 février", argumente l'édile biarrot. Ensuite, durant un mois minimum, une analyse des différentes candidatures serait faite, jusqu'au 15 juin.

Entre le 15 juin et début juillet, deux réunions du jury doivent être organisées. L'objectif : retenir environ trois équipes, qui se verraient accorder une prime de dédommagement de 48.000 € HT pour le travail réalisé. Ces structures auraient alors tout l'été pour remettre des esquisses du projet, de juillet à la fin du mois d'août. À la rentrée de septembre seraient alors prévues les auditions des candidats finalistes, et dans la foulée, l'annonce du lauréat. 

"Pas d'engagement de la ville"

Parallèlement, la ville de Biarritz a pour objectif d'affiner le plan de financement, rechercher des subventions : État, Conseil Régional, Conseil Départemental, CAPB et autres. De quoi "limiter au maximum la participation financière de la Ville", détaille Michel Veunac, qui ajoute :

"Nous arriverions début d'octobre, date à laquelle les élections municipales vont probablement avoir lieu. D’ici là, le dossier, le plan de financement auront été préparés, ficelés mais aucun engagement financier n’aura été pris. Il appartiendra donc à la nouvelle équipe élue, à ce moment-là, de faire ou non le choix de s’engager dans cette voie-là. Mais moi, j’aurai fait mon travail : celui de faire avancer cette opération."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess