Rugby

Aix - USAP (30-21) : "On est à côté de l'objectif" pour Jean-Philippe Genevois

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon dimanche 17 janvier 2016 à 21:51

Jean-Philippe Genevois : "les dix points encaissés on les retrouve au bout"
Jean-Philippe Genevois : "les dix points encaissés on les retrouve au bout" © Radio France - Cyrille Manière

Le talonneur de l'USAP revient sur la défaite de l'USAP à Aix-en-Provence ce dimanche. Pour Jean-Philippe Genevois, les dix points encaissés en début de match ont fait très mal et il est difficile de comprendre le changement de comportement de cette équipe en une semaine.

France Bleu Roussillon : On espérait une confirmation de l'USAP et à l'arrivée c'est une déception ...

Jean-Philippe Genevois : Comptablement ce n'est bon et puis même on est à coté de l'objectif. Il va falloir prendre le temps d'analyser le match même si à chaud on a déjà des éléments. On sait qu'on est à côté de 'objectif et on est déçu. On va tenter de redresser la tête même s'il ne faut pas tomber dans la sinistrose, il faut se servir de ce match. On avait passé un cap la semaine dernière et malheureusement ce dimanche on a rebaissé un peu le pied et il faut vite relever la tête pour les deux matchs à domicile qui arrivent.

Jean-Philippe Genevois : "On est à côté de l'objectif"

FBR : Comment expliquer cette défaite ?

JPG : On traîne surtout ces dix points encaissés rapidement. On savait que Aix répondrait présent et nous prendrait dans l'agressivité. Pour nous, les rôles étaient inversés par rapport à la semaine dernière. Ces dix points on les traîne tout le match et on les retrouve au bout. C'est sûr qu'on est très bien revenu dans le match. On arrive ensuite su imposer notre jeu et imposer du rythme, on a pris le match en mains mais malheureusement Aix s'est nourri des ballons qu'on leur a donnés et a su remettre la main sur le match pour finalement nous distancer.

Alasdair Strokosch pris par la défense aixoise - Maxppp
Alasdair Strokosch pris par la défense aixoise © Maxppp

FBR : Comment expliquer cette différence de visage entre dimanche dernier contre Lyon et aujourd'hui contre Aix ?

JPG : S'il faut comparer les hommes qui étaient aujourd’hui sur le terrain par rapport à la semaine dernière il y a forcément un différentiel. On a été plus diesel aujourd'hui sur l'entame, on a eu du mal a s'y mettre et on a été sous la pression des Aixois. Ils nous ont malmené et on a eu du retard à l'allumage. On est à coté de l'objectif car on avait clairement l'intention de venir gagner ici.

FBR : Qu'est ce qui fait basculer ce match ?

JPG : L'essai d'entrée sur un jeu au pied haut qui ressemble à un coup de poker. On perd le ballon et ça finit entre les perches, ce sont sept points qui font très mal. On jouait contre le vent, on devait conserver le ballon. On a su le faire mais on a mis le temps. En menant finalement au score à la pause avec le vent en notre faveur à venir on espérait un autre résultat.**

FBR :** Avez-vous pêché physiquement ?

JPG : Physiquement, on avait plutôt de bonnes sensations. On bosse énormément depuis la reprise,  on commence même à avoir plus de déplacements sur le terrain. Il n'y a pas d'excuse à se trouver là-dessus. On n'a tout simplement pas su tuer le match en début de deuxième mi-temps alors qu'on était bien. On n'a pas su les garder sous pression. On leur a rendu des ballons et on a lâché défensivement.