Rugby

All Blacks : ces stars qui choisissent la France et le Top 14

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu mercredi 14 octobre 2015 à 18:57

Ma'a Nonu et Conrad Smith, deux All Blacks qui vont jouer en Top 14
Ma'a Nonu et Conrad Smith, deux All Blacks qui vont jouer en Top 14 © Maxppp

France/Nouvelle-Zélande, ce sera le match des quarts de finale de la Coupe du monde de rugby, samedi, à Cardiff. Ce sera aussi l'une des grandes attractions du Top 14, cette saison, avec quatre All Blacks qui vont jouer en France dès novembre.

A l'inverse du football qui peine encore à attirer les plus grandes stars internationales en France -exception faite peut-être du PSG- le championnat de France de rugby attire les meilleurs joueurs étrangers. Ainsi, les All Blacks : ils sont quatre joueurs à participer à la Coupe du monde, quatre joueurs champions du monde déjà en 2011, et qui rejoindront le Top 14, dès novembre. A commencer par la star des stars, Dan Carter. Le Néo-Zélandais rejoindra le Racing 92 pour un contrat de trois ans.

Des All Blacks aussi à Pau

Carter au Racing 92, Ma'a Nonu à Toulon mais les champions du monde ne vont pas que dans les plus gros clubs, toutes les équipes du Top 14 attirent des All Blacks ou des stars étrangères. Ainsi, Conrad Smith et Colin Slade, à Pau, fraîchement promu mais soutenu par Total en partenaire financier. L'argent qui est bien sûr l'une des motivations des joueurs. "L'argent est l'une des motivations, c'est vrai. La France est l'une des places fortes du rugby où il y a beaucoup d'argent. Mais le critère financier n'explique pas tout. Par exemple, il y a encore plus d'argent au Japon et quand les joueurs y vont, ils rentrent vite en Nouvelle-Zélande car ils sont déçus, le niveau est trop faible" explique ainsi Toby Robson, journaliste néo-zélandais pour Fairfax Media. Il réfute l'idée de All Blacks mercenaires : pour lui, les joueurs viennent aussi se frotter à un nouveau rugby, différent, plus rude que celui qu'ils connaissent dans l'hémisphère sud. Les joueurs ne s'en cachent pas non plus : le climat et la découverte de la culture française les séduisent aussi. 

Un départ à l'étranger = fin de la sélection nationale

Un départ pour la France qui est toutefois savamment pesé et se fait souvent en fin de carrière, comme un dernier défi sportif car en Nouvelle-Zélande, comme en Afrique du Sud, les joueurs quittant leur pays renoncent en même temps à la sélection nationale. Ce qui explique aussi d'ailleurs qu'après chaque Coupe du monde, tous les quatre ans, les départs vers la France soient plus nombreux que les années précédant un Mondial.

L'Angleterre tente depuis deux saisons de rattraper son retard et d'attirer à son tour les stars de l'hémisphère sud mais les clubs restent bloqués par un salary cap plus contraignant qu'en France. Et si les All Blacks sont au fil des années de plus en plus nombreux à rejoindre la France, sachez que le contingent sud-africain demeure le plus important des joueurs étrangers du Top 14.