Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby
Dossier : Coupe du monde de rugby 2019

Annulation de France - Angleterre : pas de chance pour les supporters béarnais à la Coupe du monde de rugby au Japon

-
Par , France Bleu Béarn

25 Béarnais sont partis au Japon pour suivre la Coupe du monde de rugby. Déçus de l'annulation du match France - Angleterre, ils vont en profiter pour découvrir le pays hôte différemment.

25 Béarnais vivent depuis une semaine la Coupe du monde de rugby 2019 sur place, au Japon.
25 Béarnais vivent depuis une semaine la Coupe du monde de rugby 2019 sur place, au Japon. - Jean Magendie

Depuis le 3 octobre, un groupe de 25 Béarnais vit la Coupe du monde de rugby 2019 sur place. La bande a déjà assisté à la victoire étriquée de la France face aux Tonga (23-21), et se faisait une joie d'assister à la "finale" du groupe C prévue ce samedi entre les Bleus et l'Angleterre. C'est en parcourant des sites d'information francophones qu'ils ont eu vent des possibilités de délocalisation ou d'annulation du "Crunch".

Ils espèrent toujours voir Japon - Écosse

"Au moins la France a peut-être évité une grosse défaite", préfère sourire Jean Magendie, un des béarnais présent au Japon. Le groupe de supporters a l'habitude de suivre les Bleus, d'habitude durant le Tournoi des 6 Nations, et se retrouve dans une situation inédite : "On n'a pas été vraiment surpris non plus parce que notre guide nous avait déjà prévenu que le typhon était confirmé pour la nuit de samedi à dimanche, ça aurait rendu le retour compliqué, et c'est quand même la sécurité le plus important". 

La bande ne se laisse pas abattre et va en profiter pour découvrir encore plus le pays hôte : "On n'est pas venu là uniquement pour le rugby, mais aussi pour découvrir le pays... On est un groupe de chanteurs, on va essayer de rencontrer des chanteurs japonais !"

Les Béarnais croisent maintenant les doigts pour que le match décisif prévu dimanche entre le Japon et l'Écosse soit maintenu. Ils chercheront alors un rassemblement de supporters pour vivre avec eux et en ambiance ce choc.

  - Aucun(e)
- Jean Magendie
Choix de la station

France Bleu