Rugby

Arbitrer la coupe du monde de rugby, "un bonheur intense" pour Mathieu Raynal

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon jeudi 9 avril 2015 à 17:41

Mathieu Raynal arbitrera des matches de la prochaine Coupe du monde de rugby.
Mathieu Raynal arbitrera des matches de la prochaine Coupe du monde de rugby. © MaxPPP

Il y aura au moins un Catalan à la coupe du monde de rugby. Mathieu Raynal fait partie des 19 arbitres retenus pour officier dans la plus prestigieuse des compétitions. Après les blessures, voilà enfin une vraie bonne nouvelle pour le Français.

France Bleu Roussillon : Vous êtes sélectionné comme arbitre pour la prochaine coupe du monde, peut-on dire que c'est la même joie qu'un joueur sélectionné ?

Mathieu Raynal : Je pense que c'est exactement ça. C'est un bonheur vraiment intense. Ca a pour moi une saveur particulière, j'ai passé deux années très compliquées avec trois opérations au même genou. Je suis revenu de très loin, ça a été une course contre la montre donc ça a peut-être même plus de saveur que pour les autres. En tous cas ça a vraiment une signification particulière d’être dans les dix-neuf arbitres retenus

Mathieu Raynal

FBR : Aviez-vous peur de ne pas faire partie de cette sélection ?

MR : Oui il y avait des doutes, physiquement ça a été compliqué. Je suis revenu à la compétition le 27 décembre avec un déficit important à la jambe. J'ai arbitré en Top 14 et en coupe d’Europe pour espérer déjà être retenu comme arbitre de touche sur le tournoi des VI nations. Ca a été le cas et j'ai ainsi pu conserver une chance d’être sélectionné pour la coupe du monde. Ensuite j'ai eu un mois et demi pour me préparer , sans match, sans réunion, sans rien. J'ai eu la chance à ce moment d’être entouré par le staff médical et les préparateurs physique de l'USAP, ils m'ont permis de travailler dans les meilleures conditions, ça a été une course contre la montre mais j'y suis arrivé !

FBR  : Comment avez-vous appris cette sélection ?

MR : C'est Joël Jutge, le patron des arbitres mondiaux, qui a appelé chacun des arbitres sélectionnés. Donc on l'apprend comme un joueur pour une sélection en équipe nationale. Pour une coupe du monde, c'est pareil. T'es appelé par le sélectionneur qui te dit "on te prend" et là, c'est la joie.

"Oui, il y a de très bons arbitres en France ! On sera la nation la mieux représentée sur cette coupe du monde."

FBR : Avec quatre arbitres retenus, la France sera le pays le plus représenté au niveau de l'arbitrage dans cette coupe du monde, c'est une belle distinction...

MR : Clairement. C'est extraordinaire, c'est historique même. On travaille pour depuis plusieurs années. C'est une juste récompense. Quatre arbitres sur 19 c'est très bien quand on voit qu'au foot aucun arbitre français n'a été sélectionné et nous, nous sommes la nation la mieux représentée au monde. Ca prouve la qualité du travail et de la formation française, il y a des jeunes qui poussent derrière et qui ont déjà le niveau du top 14. Pour les années à venir, on est fourni en qualité. Oui, il y a de très bons arbitres en France et ces sélections en témoignent !

Mathieu Raynal, arbitre de rugby, dans Lundi C'est Rugby sur France Bleu Roussillon - Aucun(e)
Mathieu Raynal, arbitre de rugby, dans Lundi C'est Rugby sur France Bleu Roussillon

FBR : Que savez-vous de votre programme lors de cette coupe du monde ?

MR : On part en stage a Bordeaux, fin mai. Il y aura les 19 arbitres et les quatre chargés de la video. Ensuite, on arbitrera les matchs de préparation qui vont commencer début juin et  jusqu’à début septembre. Le 6 septembre, une semaine avant le début de la coupe du monde, on se retrouve tous à Londres et je pense que c'est à ce moment-là qu'on nous donnera les désignations et qu'on saura quels matchs chacun arbitre.

FBR : Atteindre la coupe du monde c'est le graal, y pensiez-vous à vos débuts  ?

MR : Au départ j'ai commencé l'arbitrage par curiosité, après, on y reste car on prend beaucoup de plaisir à arbitrer malgré ce que les gens peuvent penser des fois. La coupe du monde c'est loin à ce moment là dans la tête. Ca rentre en compte une fois qu'on arrive au haut niveau, bien sûr là on commence à y penser. Pour les jeunes qui commencent dans l'arbitrage il ne faut pas qu'ils aient ces rêves la de professionnalisme immédiatement. Il faut qu'ils prennent du plaisir dans ce qu'ils font et si ça arrive un jour ce sera très bien

FBR : Car participer à une coupe du monde ce sera vraiment un réel plaisir...

MR : Oui, surtout en Angleterre, c'est une terre de rugby, les stades seront plein, il y au un engouement incroyable la -bas. La coupe du monde c''est un événement majeur, c'est tous les quatre ans, tout ce qui est rare est beau et donc y participer c'est une satisfaction énorme.