Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

ASM : Veredamu/Barraque, un vent de fraîcheur "septiste" sur Clermont

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Les deux joueurs de l'équipe de France à 7, Tavite Veredamu et Jean-Pascal Barraque, arrivés cet été à l'ASM, ont tous deux fait forte impression pour leurs premières titularisations, samedi, lors de la victoire contre Agen.

Tavite Veredamu et Jean-Pascal Barraque ont tous deux inscrits un essai lors de la victoire samedi contre Agen
Tavite Veredamu et Jean-Pascal Barraque ont tous deux inscrits un essai lors de la victoire samedi contre Agen © Maxppp - Thierry Larret // ASM

L'important était de gagner. L'ASM l'a fait ce samedi contre Agen (31-12) et pose ainsi la première pierre de sa "reconstruction", mot employé par le staff et les joueurs. Un match réussi notamment par deux joueurs titularisés pour la première fois : Tavite Veredamu et Jean-Pascal Barraque.

Les deux joueurs de l'équipe de France à 7 ont tous deux inscrit un essai lors de ce match. Ce fut le cas dès la 5e minute pour Veredamu, au terme d'une longue séquence initiée par Raka. Barraque, lui, s'est fait remarquer en récupérant parfaitement le coup de pied à suivre entre les perches de Lopez (32e).

Veredamu, partout

Plus que leurs essais, les deux joueurs font partie des satisfactions de cette rencontre. Durant la première demi-heure, le Fidjien âgé de 31 ans, engagé comme joker médical de Peceli Yato, a essayé d’être présent au combat mais aussi dans le jeu de déplacement, constamment au soutien. Un effort récompensé par l'essai qu'il a inscrit, son deuxième sous le maillot jaune et bleu. Malheureusement, Veredamu a dû sortir à la 34e minute de jeu, blessé au genou.

Une demi-heure qui a suffi à apprécier ses qualités, assure Alexandre Lapandry, son compère de troisième ligne : "C’est un très bon joueur. Il a des qualités athlétiques hors norme et ça nous a fait du bien dans le combat. C’est peut-être moins visible sur le 7, mais contre Agen, ça nous a énormément apporté. Lui comme Jean-Pascal (Barraque) ont fait un bon match et je les remercie. Parce que ce n’est pas évident de s’adapter, et malgré tout ils ont fait un gros match et c’est important pour l’équipe."

Ce à quoi le coach Franck Azéma ajoute : "_Tavite (_Veredamu) s’est blessé assez rapidement mais il a quand même voulu rester sur le terrain. Ça montre à quel point il est heureux ici et a envie de donner à l’équipe."

Barraque, déroutant

Lui disputait son premier match avec l’ASM. Arrivé il y a trois semaines, Jean-Pascal Barraque a apporté un autre registre à cette équipe. Âgé de 29 ans, le capitaine de l'équipe de France à 7 a fait valoir son expérience, mais a aussi apporté de la fraîcheur dans le jeu auvergnat. Il n’a pas hésité pas à attaquer la ligne, usant de ses appuis. Il s'est aussi avéré très adroit quand il s'agissait de trouver ses coéquipiers dans la ligne d'attaque, façon 5/8 à l'anglaise. Sans parler de son jeu au pied de droitier, dans l’occupation ou dans le jeu de pression, ce dont avait aussi besoin l'ASM.

Franck Azéma analyse la prestation de son joueur : "J'ai trouvé Jean-Pascal (Barraque) plutôt juste dans tous ses choix. Il a toujours essayé d’avancer, d’être réaliste, pragmatique dans son rugby. On voit qu’il a le coup d’œil aussi, qu’il est capable de lire les espaces. Il a été associé avec Betham, puis Moata, dans une paire de centres inédite. Ils peuvent porter le ballon, ils veulent se faire plaisir sur le terrain et ça aussi c’est positif."

Le coach auvergnat ajoute, au moment de faire le bilan sur cette première encourageante pour les deux "septistes". "Ce sont deux garçons qui ont de la qualité, intrinsèquement, qui ont du tempérament, sur le terrain et en dehors. Sur ce premier match, j’ai bien aimé leur état d’esprit et la spontanéité qu’ils ont affichés, tout comme la justesse dont ils ont fait preuve. 

Inquiétude pour Veredamu

Sorti à la 34e minute, après une torsion du genou dans une zone de ruck, le troisième ligne doit passer ce lundi des examens complémentaires afin de déterminer la gravité de sa blessure. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess