Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Aviron Bayonnais : le prochain conseil de surveillance connu, les supporters sous contrôle

vendredi 6 avril 2018 à 6:39 Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque

L'AG Extraordinaire des actionnaires de l'Aviron Bayonnais se réunira finalement le 20 avril. France Bleu Pays Basque s'est procuré l'ordre du jour. Il détaille les 11 membres du conseil de surveillance proposés par AB Lagunak. Le représentant des supporters ne serait plus nécessairement un Socios.

Des supporters de l'Aviron Bayonnais manifestent leur refus d'une fusion et leur défiance envers les actionnaires majoritaires
Des supporters de l'Aviron Bayonnais manifestent leur refus d'une fusion et leur défiance envers les actionnaires majoritaires © Maxppp - Jean-Daniel Chopin / Sud Ouest

Bayonne, France

Assemblée Générale décisive le 20 avril

C'est un document qui pourrait enflammer un peu plus les relations entre les associations de supporters et les actionnaires majoritaires de l'Aviron Bayonnais. Ces derniers, regroupés au sein d'AB Lagunak, pilotent les dossiers courants du club depuis l'annonce de la démission du conseil de surveillance et la nomination d'un "groupe de travail" pour épauler son président, Francis Salagoïty, jusqu'à l'Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires.

Initialement prévue le lundi 16 avril, cette AGE déterminante est finalement convoquée pour le vendredi 20. Selon l'ordre du jour que s'est procuré France Bleu Pays Basque, AB Lagunak a prévu de maintenir le principe de représentation des supporters au conseil de surveillance.

La convocation de l'Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires de l'Aviron Bayonnais du 20 avril 2018 - Aucun(e)
La convocation de l'Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires de l'Aviron Bayonnais du 20 avril 2018 -

Le représentant des supporters "désigné" ?

Mais selon le texte, à la formulation alambiquée, ce ne serait plus nécessairement un membre des Socios (supporters actionnaires du club) comme c'est le cas actuellement (Manex Meyzenc, président du groupe). La quatorzième résolution de l'ordre du jour de l'AGE ne mentionne pas le groupe mais parle d'"une personne morale soumise au vote des actionnaires réunis en Assemblée Générale..."

La quatorzième résolution à l'ordre du jour de l'Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires de l'Aviron Bayonnais du 20 avril - Aucun(e)
La quatorzième résolution à l'ordre du jour de l'Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires de l'Aviron Bayonnais du 20 avril

Autrement dit, cela pourrait être toute association de supporters. Il est de notoriété publique que les prises de positions des dirigeants des Socios aient particulièrement irrité les anciens et nouveaux dirigeants de l'Aviron.

Diviser pour mieux régner

Selon les informations de France Bleu Pays Basque, des personnes pressenties pour être membres du prochain conseil de surveillance, contacteraient individuellement les 4 associations de supporters pour tenter de les rencontrer, à part, et leur présenter leur projet. Ils auraient par ailleurs tenté d'approcher certains membres de ces associations pour leur proposer d'être le représentant des supporters au conseil de surveillance.

Une approche que certains prendraient comme une tentative de diviser des associations de supporters, aujourd'hui unies dans la contestation et le rejet du projet d'AB Lagunak, pour mieux régner. Elle pourrait enflammer un peu plus des relations déjà tendues entre la direction de l'Aviron, les actionnaires majoritaires et les associations frondeuses.

Le futur conseil de surveillance

Selon l'ordre du jour de l'AGE du 20 avril, 11 membres, en plus du représentant des supporters, sont proposés pour intégrer le prochain conseil de surveillance. Ils seraient élus pour 4 ans (2022). Parmi eux, 3 membres d'AB Lagunak dont Pierre-Olivier Thoumieux, candidat à la présidence, mais pas Francis Salagoïty, le président sortant.

Résolution prévoyant l'élection de Pierre-Olivier Thoumieux au conseil de surveillance de l'Aviron Bayonnais - Aucun(e)
Résolution prévoyant l'élection de Pierre-Olivier Thoumieux au conseil de surveillance de l'Aviron Bayonnais

Thoumieux et AB Lagunak

Le président du groupe Lagrange, résident en Suisse, mais marié à une basque, est actionnaire de très longue date de l'Aviron dont son entreprise est également un gros partenaire. Après avoir ronger son frein depuis plusieurs années, ce membre sortant du conseil de surveillance est sur le point de prendre enfin les commandes du club et d'être élu à la présidence.

Deux autres membres du groupe AB Lagunak viendraient l'épauler. Il s'agit de Benoît Thieullent, président de la SO.BA.LA. (Europcar), lui aussi membre sortant du conseil de surveillance, et de l'Angloy Elie Benmergui, le président du groupe Glass Partners Solution.

Les anciens joueurs

Conscients de la nécessité de se rapprocher de la base des supporters, à défaut de leurs associations, et du besoin de donner des gages d'ancrage dans l'histoire du club, les actionnaires majoritaires proposent la nomination de glorieux anciens. A commencer par Louis Massabeau, ancien capitaine de l'Aviron avec qui il a connu la montée en Top 16, désormais directeur des abattoirs d'Anglet. Cet arbitre fédéral, calme et respecté, est toujours licencié à l'Aviron.

Son coéquipier Cédric Bergez, ancien 2e ligne ciel et blanc, désormais patron des florissantes charcuteries Aubard, est lui aussi proposé aux actionnaires. Tout comme Jean-Louis Pontacq, remplaçant lors de la dernière finale de Championnat de France élite jouée par l'Aviron en 1982, et aujourd'hui président de l’Amicale des anciens de l’Aviron Bayonnais.

Les nouveaux

Ils sont eux aussi au nombre de 3. A commencer par le président de l'Omnisport, Laurent Irazusta. La présence de l'ancien rameur dans la liste démontre encore une fois la volonté de rassembler, et sans doute de contrôler, toutes les composantes du club de la part des nouveaux dirigeants. L'Omnisport s'était en effet dressé en rempart à la tentative de fusion avec le Biarritz Olympique, portée par AB Lagunak, en 2015.

La caution féminine de ce conseil de surveillance qui n'a jamais fait de la parité une priorité change elle aussi de tête. L'"historique" Marie-Christine Caunègre est remplacée par Patricia Vialle-Martin, qui lui a également succédé il y a un an (février 2017) à la tête de la F.C.E. - Femmes Chefs d'Entreprises - Pyrénées-Atlantiques et Sud-Landes.

Enfin le négociant automobile bayonnais Franck Demeyere, dont la société AutoSélection 64 est basée à Anglet, est également proposé pour intégrer le futur conseil.

Les partenaires sortants

Outre Pierre-Olivier Thoumieux et Benoît Thieullent, deux autres anciens membres du conseil de surveillance démissionnaire sont candidats à leur réélection. Il s'agit du Haut-Garonnais Benoît Briatte, le président de la Mutuelle Générale de la Police, sponsor maillot de l'Aviron, et du Francilien Stéphane Cassagne, secrétaire général du puissant groupe Géodis.

Ces candidats seront soumis au vote de l'Assemblée Générale du 20 avril. Le conseil de surveillance nouvellement élu devrait se réunir dans la foulée pour élire son président et dans doute entériner le nouveau directoire, l'organe exécutif de l'Aviron.