Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Aviron Bayonnais : "On ne peut pas se permettre de recruter"

samedi 14 avril 2018 à 7:54 Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque

Entretien avec l'entraineur bayonnais Vincent Etcheto avant le dernier match de la saison, sans enjeu, ce dimanche 15 avril à Narbonne. Toujours ignorants de leur avenir et du visage de l'équipe la saison prochaine, joueurs et entraineurs veulent se faire plaisir avant les vacances.

Vincent Etcheto, l'entraineur des arrières de l'Aviron Bayonnais, en conférence de presse
Vincent Etcheto, l'entraineur des arrières de l'Aviron Bayonnais, en conférence de presse © Radio France - Thibault Vincent

Bayonne, France

Ce Narbonne - Aviron Bayonnais de la 30e journée de Pro D2, dernier match de la saison pour les deux équipes, ne revêt aucun enjeu sportif, si ce n'est celui de terminer une saison pesante sur une bonne note. Les Audois sont relégués depuis longtemps en Fédérale 1, tandis que les Bayonnais sont éliminés de la course à la qualification pour les phases finales. 

Envie de bien finir, se faire plaisir

Des Bayonnais qui restent dans l'inconnu quant à leur avenir et au visage de leur équipe la saison prochaine. Une incertitude pesante au moins jusqu'au 20 avril, date de l'Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires qui élira un nouveau conseil de surveillance et une nouvelle direction. Mis à l'écart de ce jeu qui les concerne pourtant directement, les joueurs et entraîneurs de l'Aviron veulent se faire plaisir sur le terrain avant de partir en vacances affirme Vincent Etcheto, le responsable des trois-quarts, pur bayonnais viscéralement attaché à son club. Il s'est adonné à sa dernière conférence de presse d'avant match.

France Bleu Pays Basque : Comment préparez-vous ce dernier match ?

Vincent Etcheto : C'est bizarre parce que c'est le dernier. De finir une saison, il y a de la fête, de la fatigue, on a envie de bien finir. Il y a de l'envie, de l'enthousiasme, malgré tout ce qui se passe autour mais ça on en parle plus, on en a assez parlé. Sportivement, on a envie de bien finir. On s'était fixé comme challenge de gagner les 3 derniers matchs, on en gagné 2. 

Rien de pire que de ne pas savoir

C'est triste de voir des équipes comme Narbonne descendre parce que c'est des grandes places du rugby français, mais on va aller jouer, se faire plaisir, et puis... attendre la suite.

Concernant la suite, est-ce que vous avez eu un début de réponse cette semaine ?

Non, non. Rien. Je peux pas parler à la place des gens. Après c'est le ressenti. On a envie tous, joueurs et entraineurs, de connaître notre futur, qu'il soit là ou qu'il ne soit pas là, mais que l'on sache. Il n'y a rien de pire dans la vie que de ne pas savoir, de ne pas pouvoir se positionner. Il va falloir être patients. J'espère que le 20 avril au soir, on saura vraiment ce qu'il advient du club et de notre petit sort.

Si ils savent ce qu'ils veulent c'est déjà bien

Bien sûr qu'on essaie de savoir mais vous en savez plus que nous. Tout le monde veut savoir, mais à l'arrivée ça ne sert à rien tant que ce n'est pas décidé. Par contre, les gens qui vont décider, si eux savent c'est déjà bien. C'est déjà pas mal si eux savent ce qu'ils veulent faire... 

Comment envisagez-vous la suite ?

D'abord c'est des vacances ! Même si on ne s'est pas qualifiés, même si on en a pris plein la gueule cette année, mérité ou pas, on finira 8e ou peut-être 7e de cette Pro D2, ce qui n'est pas catastrophique sportivement.

L'ensemble du club doit assumer ses erreurs

On assume nos erreurs, on assume nos lacunes. Mais il faut que l'ensemble du club les assume aussi, parce que si on ne finit pas 6e, il y a plein de raisons. On est pas loin, mais en même temps il y a un gouffre, et il est à la fois sportif et structurel.

La suite, c'est finir bien la saison, profiter des vacances, et puis je vous le dit honnêtement, j'espère revenir avec de belles intentions et quelque chose de structuré, de posé et d'équilibré. C'est tout ce qu'on attend. Sinon... on verra, mais je crois que les vacances vont faire du bien.

J'espère revenir

Vous pensez au recrutement avec le staff ?

Non, parce qu'on peut pas. On ne peut pas se permettre de recruter alors qu'on ne sait pas si on sera là l'an prochain... c'est aussi simple que cela. Les gens qui le font, le font peut-être en coulisses, nous on ne peut pas se permettre, on nous a enlevé cette prérogative là. On ne sait pas quel est l'avenir du club, quels sont les dirigeants qui seront à la tête du club.

Je ne sais pas ce qui va arriver, mais un nouveau dirigeant va peut-être arriver avec un nouveau staff et on ne peut pas se permettre de travailler à leur place. On des pros, on respecte ça. On a travaillé sur le recrutement, on a tout arrêté. C'est comme cela que ça se passe. C'est la logique, parfois illogique, mais on est obligés de la respecter.

On a travaillé sur le recrutement, on a tout arrêté

Si les nouveaux dirigeants conservaient les entraineur, en tout ou partie, vous pourriez donc vous retrouvez avec des joueurs que vous n'avez pas choisi...

(silence) C'est un résumé qui peut être vrai oui. Mais c'est la loi (du milieu, ndlr). Il y a des clubs où ce sont les présidents qui recrutent, j'ai connu cela aussi. L'homme est un animal qui s'adapte et l'homme de l'Aviron Bayonnais est un animal qui doit s'adapter encore plus vite (sourires). Donc on s'adapte, il faut faire avec. 

Moi j'ai dit ce que j'avais à dire sur mon ressenti, et maintenant je suis dans mon rôle d'entraîneur, respectueux de la hiérarchie, des joueurs et en attente de réponses, tout simplement.