Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

VIDEO - Aviron – BO : Serge Blanco s’exprime sur le derby basque

dimanche 8 novembre 2015 à 6:00 Par Olivier Uguen, France Bleu Pays Basque

Au micro de Jacques Vendroux, Serge Blanco évoque l’événement de ce dimanche, emblématique de la rivalité entre les deux clubs basques. "Le derby reste le derby" mais "plus ça va, plus ça devient inquiétant parce qu’il y a de la délation, de l’agressivité, de la méchanceté".

Serge Blanco ce jeudi 5 novembre dans son bureau à Hendaye
Serge Blanco ce jeudi 5 novembre dans son bureau à Hendaye © Radio France - OU

C’est jour de derby au Pays Basque ! L’Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique, qui évoluent cette année à nouveau dans la même division, se retrouvent ce dimanche après-midi à Jean Dauger pour leur premier derby depuis deux ans, dans le cadre de la 8e journée du championnat de ProD2.

A la machine à café, chez le buraliste, à la maison : vous en avez forcément parlé cette semaine. Serge Blanco, lui, en a parlé à Jacques Vendroux, en marge de l’entretien enregistré jeudi à Hendaye et qui sera diffusé ce dimanche soir sur France Bleu dans le cadre de l’émission "Stade Bleu" - il y revient sur les déboires du XV de France pour la 1re fois depuis la défaite face aux All Blacks en quarts de finale de la Coupe du monde.

"C’est LE derby (...). Tout le Pays Basque est divisé"

"Que ce soit en Top14 ou en ProD2 - espérons que ce ne soit pas en fédérale la prochaine fois - c’est vrai que le derby reste le derby, confie l’ancien président du Biarritz Olympique, et qu’on n’efface pas toutes les animosités et toute la concurrence qu’il peut y avoir entre les deux clubs". Aviron Bayonnais – Biarritz Olympique : "c’est LE derby (…). En rugby c’est LE derby, il n’y a pas d’autre derby. C’est vrai que les gens vont préférer ne pas perdre, gagner ce derby, même si on doit connaître d’autres désagréments en championnat".

"Tout le Pays Basque est divisé, il y a des gens qui vont supporter Biarritz, d’autres qui vont supporter Bayonne. Certains vont même ne pas se déplacer dans le stade, vont préférer rester chez eux que d’aller voir un derby chez le voisin. C’est bien parce que c’est folklorique, c’est marrant, sauf que, au bout d’un moment, ça devient pesant, surtout à l’époque où l’on vit."

"Plus ça va, plus ça devient inquiétant parce qu’il y a de la délation, de l’agressivité, de la méchanceté"

"J’ai connu des derbys qui étaient exceptionnels, où il fallait véritablement mourir sur le terrain, sauf qu’une fois que le derby était passé, c’était la grande fête, c’était la grande joie, entre les supporters, entre les joueurs, et il y avait des échanges exceptionnels. Plus ça va, plus ça devient inquiétant parce qu’il y a de la délation, de l’agressivité, de la méchanceté, de la haine… il y a les réseaux sociaux… c'est-à-dire qu’on est rentré dans une nouvelle ère, alors que les gens n’ont aucune raison de rentrer dans cette haine. Aucune. Personne n’a tué personne. Mais le derby restera le derby, quoi qu’il advienne", conclut Serge Blanco.

Aviron Bayonnais – Biarritz Olympique. Le derby est à vivre en direct sur France Bleu Pays Basque : émission spéciale dimanche dès 13h30, le match en intégralité à partir de 14h15.

"Stade Bleu" de Jacques Vendroux avec Serge Blanco est diffusé ce dimanche soir de 19h30 à 20h sur France Bleu. Le vice-président de la Fédération française de rugby y revient sur la lourde défaite des Bleus face aux All Blacks en quarts de finale de la Coupe du monde de rugby, et assure ne pas être candidat à la présidence de la Fédération.