Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Barrage d'accession ─ Top 14 : "L'enjeu de ce derby dépasse l'historique des derniers", pour Peyo Muscarditz

-
Par , France Bleu Pays Basque

Peyo Muscarditz, mais aussi Jean Monribot et Yannick Bru ont évoqué le derby contre Biarritz en conférence de presse, après l'ultime entrainement sur la pelouse de Jean Dauger.

Peyo Muscarditz, le centre bayonnais, lors de la conférence de presse ce jeudi à Jean Dauger
Peyo Muscarditz, le centre bayonnais, lors de la conférence de presse ce jeudi à Jean Dauger © Radio France - Stéphane Garcia

"Le destin a bien fait les choses pour entretenir cette passion locale." Les mots de Yannick Bru, le manager de l'Aviron Bayonnais en conférence de presse au moment d'évoquer le barrage à venir, samedi. L'Aviron Bayonnais se déplace à Aguiléra pour y affronter le Biarritz Olympique (17h30). Malheur au vaincu qui évoluera la saison prochaine en deuxième division. 

Ce jeudi, les Ciel et blanc foulaient pour la dernière fois la pelouse de Jean Dauger, avant que la pelouse de l'enceinte ne soit scalpée pour entretien. Une dernière séance durant laquelle, les enceintes du stade crachaient très fort une bande son de chant de supporteurs. Car, pour la première fois de la saison, 5.000 supporteurs seront au stade. "Ça nous a permis de travailler avec un peu de pression et de se mettre dans les conditions hostiles de ce week-end, explique le capitaine bayonnais Jean Monribot. Histoire de mettre l'accent pour que les annonces soient claires, que l'on fasse attention entre joueurs, même avec le staff. Puis certains joueurs, avec le bruit, vont facilement se mettre un peu de pression."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Manière de mettre toutes les cartes de leur côté. Parler technique, tactique d'abord, et dans un second temps évoquer l'histoire et la passion autour de ce derby, explique le manager Yannick Bru. Pour un match déjà pas comme les autres, d'habitude. Encore plus celui-ci, avec la menace pour l'Aviron de descendre en Pro D2. "Il ne faut pas se tromper. Ce serait une erreur d'aborder ce match sur le plan de l'émotion. On a un niveau individuel et collectif à afficher, à entretenir. Il faut que l'on soit prêt avant tout en tant que joueur de rugby. Je sens que le groupe est très concerné depuis le début. Le fait que l'on se soit fixé cette échéance, que l'on était programmé pour travailler jusqu'au 12 juin, fait que tout était très clair dans la tête des joueurs. On est déterminés, on a préparé ce rendez-vous de manière très professionnelle, et on est centré sur ce que l'on a envie qu'il se passe."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Peyo Muscarditz, le trois-quart centre, est lui aussi conscient des enjeux. "Il y a une place en Top 14 à obtenir au bout. C'est pourquoi on s'est engagé avec Bayonne, depuis trois ans, avec cet objectif de monter et de maintenir le club sur du long terme. Cette treizième place, on aurait aimé l'éviter. Là, tout se joue sur un match. En plus, c'est le derby, donc ça ajoute encore d'autres, de pression, d'imagination aussi. Mais c'est important, mais comme l'a dit Jean (Monribot), on ne se rendra compte de l'importance de  ce match qu'après, mais c'est exceptionnel à vivre."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

► Avant-match dès 16 heures sur France Bleu Pays Basque

Le derby est à vivre dès 16 heures sur France Bleu Pays Basque
Le derby est à vivre dès 16 heures sur France Bleu Pays Basque © Radio France - BC
Choix de la station

À venir dansDanssecondess