Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Top 14 : "Une finale très serrée" pour Bernard Laporte

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu La Rochelle

Bernard Laporte, président de la Fédération Française de Rugby, pronostique une finale de Top 14 très serrée entre le Stade Toulousain et le Stade Rochelais, ce vendredi 25 juin.

Le président de la FFR Bernard Laporte ne se risque à aucun pronostic pour la finale de TOP 14
Le président de la FFR Bernard Laporte ne se risque à aucun pronostic pour la finale de TOP 14 © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

"Bien malin celui qui peut dire qui va gagner." Le président de la Fédération française de rugby (FFR), Bernard Laporte, prédit une finale de Top 14 "très serrée" entre le Stade Toulousain et le Stade Rochelais. Depuis l'Australie, il était l'invité de France Bleu Occitanie ce vendredi matin.

Bernard Laporte, Toulouse-La Rochelle, c'est une finale qui vous semble équilibrée ?

Toutes les finales sont équilibrées. Je crois que celui qui peut dire je suis certain à 100% que cette équipe va gagner, il prend beaucoup de risques. Ce sont deux grandes équipes, on voit que La Rochelle s'est accroché [en finale de Champions Cup], même à 14, a posé d'énormes problèmes au Stade Toulousain, qui l'a logiquement emporté. Ce sont deux équipes qui se valent, on le voit bien, c'est difficile de pronostiquer un vainqueur. Oui certes, le Stade Toulousain a l'habitude des finales, mais moi je ne crois pas trop à cela. La Rochelle au contraire va arriver avec beaucoup de détermination, une envie féroce.

Avec vous, Bernard Laporte, on a envie d'ouvrir la boîte à souvenirs. Il y a trente ans, tout pile, vous souleviez le Brennus avec Bègles, qui avait battu Toulouse. Ça fait quoi comme sensation d'être champion de France ? 

Vous savez, quand vous ne l'êtes pas souvent, nous on ne l'a été qu'une fois, c'est grandiose. Peut-être que pour les joueurs du Stade Toulousain, qui pour certains l'ont gagné cinq fois, les émotions sont différentes. Elles sont grandes c'est une évidence, mais la première fois c'est vrai que c'est quelque chose d'important, parce que on s'entraîne et on se dit : "Un jour je veux être champion de France, un jour je veux soulever ce bouclier de Brennus". Je crois que c'est l'envie de tout jeune joueur de rugby, donc quand c'est la première fois, c'est l'extase. Moi je m'en rappelle très bien : on regardait l'arbitre, et quand je le vois prendre sa respiration pour siffler la fin du match, j'ai cette image encore en moi. 

Ce vendredi soir, il y aura 14.000 spectateurs au Stade de France, grâce au feu vert du gouvernement. Ça suffit à porter les joueurs ?

C'est une bonne chose, mais non ça ne suffit pas. Pour une finale on aurait tellement aimé qu'il y ait 80.000 personnes, mais il faut respecter les règles sanitaires, et je remercie le gouvernement de nous avoir autorisé une jauge supplémentaires.

Votre pronostic pour la finale ?

Une finale, c'est toujours très serré. Ce sont les deux équipes qui ont fait la plus grande saison, elles se retrouvent en finale, il y a une certaine logique. Après sincèrement, je vous dit la vérité, je ne sais pas qui va gagner. C'est là aussi qu'il y a du suspens, qu'il y a beaucoup d'excitation, c'est que ça va être serré c'est une certitude.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess