Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

"C'est logique" : Bernard Laporte, reçu par un club de rugby drômois, réagit au report de France-Irlande

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Beauvallon, France

"Ça fait râler", a reconnu le président de la Fédération française de rugby, lors de sa visite au stade de Beauvallon, dans la Drôme, ce lundi, après le report annoncé du match France-Irlande. Mais "il faut être solidaire dans ces moments, et pas égoïste", a-t-il poursuivi.

Bernard Laporte reçu au stade de Beauvallon, dans la Drôme
Bernard Laporte reçu au stade de Beauvallon, dans la Drôme © Radio France - Adèle Bossard

La prochaine rencontre du XV de France de rugby contre l'Irlande, prévue ce samedi au Stade de France pour le compte du tournoi des Six nations, est finalement reportée en raison de l'épidémie de coronavirus, et la date de report n'est pas encore connue.

"On prend acte de la décision des autorités française, c'est logique, la santé est prioritaire. Donc oui, ça fait râler, il y avait une dynamique de tournoi des Six nations avec une finale au stade de France entre la France et l'Irlande, et ça ne va être rejoué que dans deux ou trois mois donc ça casse un peu les choses. Mais il faut être solidaire dans ces moments, et pas égoïste", a réagi le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, qui était en visite ce lundi au stade de Beauvallon, dans la Drôme, à l'invitatiion du club Véore XV. "Ça nous ennuie, ça ennuie nos supporters aussi mais on est avant tout Français et solidaires des décisions des autorités françaises."

Bernard Laporte depuis le stade de Beauvallon, dans la Drôme. - Radio France
Bernard Laporte depuis le stade de Beauvallon, dans la Drôme. © Radio France - Adèle Bossard

Bernard Laporte s'est dit déçu de cette décision de report mais se dit tout de même soulagé que le match puisse être reporté, plutôt que joué à huis clos comme le match de football entre le PSG et Dortmund.  "On avait la possibilité de jouer à huis-clos mais on n'avait pas intérêt à le faire. On aurait perdu énormément de billetterie. Et on préfère, à partir du moment où les Six nations acceptent que l'on reporte, le reporter pour donner la possibilité aux 80 000 personnes qui avaient acheté les places de venir au stade. Parce que c'est la finale, c'est un grand match. Donc sincèrement, c'est mieux de le reporter", a estimé Bernard Laporte. 

Quant à la préconisation, par la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, de jouer à huis clos les manifestations sportives à plus de 1 000 spectateurs pour faire face au coronavirus, au moins jusqu'au 15 avril, "ça va être difficile pour les clubs et ce n'est bon pour personne", réagit Bernard Laporte. Mais il demande cependant d'être "solidaire, car ce n'est bon pour personne, pour l'ensemble de l'économie et pas seulement pour le rugby".

Bernard Laporte au milieu des joueurs, arbitres et dirigeants du Véore XV. - Radio France
Bernard Laporte au milieu des joueurs, arbitres et dirigeants du Véore XV. © Radio France - Adèle Bossard
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu