Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Castres/Stade Français et la victoire de l'envie pour Paris

samedi 16 août 2014 à 23:05 Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris

Abattus après leur cinglant échec face aux Wasps en fin de saison dernière, critiqués pour leur recrutement limité, les Parisiens ont pourtant répondu présents lors de la 1ère journée du Top 14, avec une victoire sur le gong, 22-25, contre Castres. La victoire du coeur et de l'envie, à l'image du jeune Matthieu Ugena, 19 ans, premier match pro et auteur de l'un des trois essais stadistes.

Le Stade Français vainqueur de Castres au stade de la Méditerranée
Le Stade Français vainqueur de Castres au stade de la Méditerranée © Radio France

Il y a des photos qui disent parfois bien plus que les mots surtout quand il s'agit de traduire les émotions, en l'occurence, ce samedi soir, la joie d'une équipe, heureuse de l'avoir emporté à l'extérieur, contre Castres, 22/25 avec trois essais de Julien Arias, Matthieu Ugena et Djibril Camara. Heureuse aussi et surtout d'avoir retourné un résultat qui semblait une fois de plus lui échapper dans les cinq dernières minutes. 

La joie des Parisiens dans l'avion du retour - Aucun(e)
La joie des Parisiens dans l'avion du retour

Quand on dit que le Stade Français n'a pas de mental...

Oui, mais voilà, après avoir encaissé un essai de Rory Kockott à la 71e minute, un essai qui aurait pu, aurait dû leur être fatal, les joueurs du Stade Français n'ont pas baissé les bras et sont repartis au combat, une fois encore porté par un paquet d'avants énorme. Les Castrais, acculés sur leur ligne, ont été contraints de plier avec un logique carton jaune pour mêlée simulée. Et c'est sur la touche qui suit et en bout de ligne avec Djibril Camara que les Parisiens scelleront finalement leur succès. Pile sur le gong.

S Stade Français

Stade Français Paris mérité

Plus que de la fierté, c'est un grand plaisir d'avoir un groupe comme cela

L'envie, l'état d'esprit affiché, c'est aussi ce que n'a cessé de souligner l'entraîneur Gonzalo Quesada à la sortie des vestiaires. 

Stade français Quesada plaisir

 

Matthieu Ugena nous a fait une bonne blague en trottinant

Autre motif de satisfaction: les jeunes pousses parisiennes avec Paul Gabrillagues, 21 ans, et Matthieu Ugéna, 19 ans. Tous deux, suite aux nombreuses blessures, se sont retrouvés à disputer leur premier match professionnel et eux aussi ont montré de l'envie et une bonne dose de culot. Au point pour le Francilien Matthieu Ugena, originaire de Noisy-le-Grand et à Paris depuis cinq ans, de se faire chambrer aujourd'hui par tous ses nouveaux coéquipiers pour avoir failli manquer l'immanquable: un essai tout fait sur une offrande de Waisea Vuidravuwalu avec le retour pour manque de vigilance de Romain Cabannes et finalement l'arbitrage vidéo pour soulager l'Espoir parisien. Deux titularisations qui sonnaient en tout cas comme une évidence cette semaine pour Gonzalo Quesada.

Stade Français Ugena

stade français Parisse jeunes

E Stade Français

stade français Quesada jeunes

Et les deux jeunes Parisiens ont gagné leur intégration au groupe professionnel jusqu'à la fin de la saison ou comme le dit l'entraîneur parisien, en rigolant, "j'ai dit au président que j'avais recruté deux joueurs sans qu'il le sache".

De là à s'enflammer? Pas vraiment même si Pascal Papé reconnaissait que ce n'est pas si souvent que Castres encaisse trois essais en un seul match. C'est une basse de travail renchérit Gonzalo Quesada.

On avait fini le coeur brisé alors commencer par un sourire qui durera ce qu'il durera...

Après, on l'a vu en première période, Paris s'est un temps fait remonter au score à cause de son indiscipline. Le vice-champion de France était également diminué par le retour tardif de ses internationaux et de nombreux blessés comme Caballero, Sivivatu. Reste cette envie, toujours, et la bonne intégration des recrues: Julien Tomas, complet et déjà affûté, Raphael Lakafia puissant et percutant et Adrien Oléon, au diapason de Rabah Slimani quand il a dû le remplacer.

Stade Français Quesada valide travail

Le Stade Français va maintentant surveiller cette semaine la blessure de Sergio Parisse, le coude bandé à la fin de la partie. Mais Paris se dit aussi que la roue a peut-être enfin tourné et que la chance sourit décidément aux audacieux.

Les sifflets, je les prends comme une marque de respect

Ce qui ne change pas en revanche, ce sont les sifflets réservés à Pascal Papé, une habitude, dit-il, lui qui les a applaudis avec un large sourire lors de sa sortie du terrain.

Stade Français Pape sifflets

Dans les bonnes nouvelles encore de la soirée: l'arrivée de Hugh Pyle à Paris et Alexandre Flanquart et Antoine Burban sur le retour.

Prochain match: samedi 23 août, 20h45, pour la première de la saison à Jean-Bouin, face à Lyon et en direct sur France Bleu 107.1.