Rugby

Ce n'est que partie remise pour le Stade Français

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région samedi 8 février 2014 à 21:07 Mis à jour le dimanche 9 février 2014 à 1:02

Le Stade Français a affiché de belles valeurs mais cela n'a pas suffi à Clermont
Le Stade Français a affiché de belles valeurs mais cela n'a pas suffi à Clermont © stade.fr

Paris n’est plus leader du championnat ! Du moins en rugby. Le Stade Français s’est incliné hier à Clermont 25 à 13, un essai partout. Les Parisiens dominés par la puissance des Auvergnats qui n'ont pas tout perdu pour autant. Les hommes de Gonzalo Quesada ont une fois de plus affiché un mental à toute épreuve et restent aujourd'hui solides deuxièmes du Top 14.

Sous une pluie battante, Paris n'aura donc pas réussi à prendre Clermont, à domicile. Pas encore. Les Auvergnats ont signé ce samedi leur 72e victoire au stade Michelin , toutes compétitions confondues. Un 72e succès logique, 25 à 13 , et qui ne souffre d'aucune contestation tant les Jaunards ont dominé la seconde période en campant dans les 40 mètres du Stade Français. Une seconde période où les Parisiens, eux, n'ont pas dépassé les 3 minutes de jeu dans les 22 mètres clermontois. Et pourtant, rien d'infamant dans ce premier revers depuis novembre .

Je suis très fier de mon équipe. On ne voulait pas craquer sur leurs temps forts

Rien d'infamant, pas même un coup d'arrêt. Car contrairement à leur précédente défaite à Bordeaux, les Parisiens n'ont jamais baissé les bras lors du choc au sommet de la 18e journée. Jusqu'au bout, ils se sont arc-boutés sur leur ligne pour ne pas encaisser plus d'un essai (Morgan Parra à la 69e. Parra auteur des 25 points de Clermont). Ils se sont battus à l'image de Digby Ioane inscrivant son premier essai sous ses nouvelles couleurs à la 73e minute, alors que le match était plié depuis longtemps. D'où la fierté, à la sortie des vestiaires, de l'entraîneur Gonzalo Quesada.

Stade Français réaction Quesada

Des regrets? Oui car on repart avec zéro point

Et pourtant, les joueurs du Stade Français se sentaient frustrés à l'issue de la partie. Frustrés d'avoir si longtemps résisté aux assauts clermontois pour repartir sans rien au final. Frustrés aussi par les deux cartons jaunes dont ils ont écopé un peu bêtement ou par manque de mâturité dans les moments clefs nous dit le pilier David Attoub.

Stade Français réaction David Attoub

Malgré cela, le capitaine Julien Arias voulait retenir l'état d'esprit affiché par le groupe. Un état d'esprit, avec un peu plus de maîtrise, qui doit permettre au Stade Français de finir dans les six en fin de saison.

Stade Français réactionJulien Arias

Et si on laissait ce championnat se jouer avec un peu plus de justice...

Reste le problème des doublons, des faux doublons et des nouvelles conventions de la Fédération Française de rugby ou de l'IRB qui handicapent sérieusement le Stade Français, privé rien que ce week-end de 9 Internationaux, blessés en sélection ou retenus par elles cette semaine. Le week-end prochain, un simple avis médical de l'équipe de France pourra aussi empêcher les Bleus de jouer avec leur club. D'où le ras le bol de Gonzalo Quesada.

Son Stade Français

Tout cela alors qu'à huit journées seulement de la fin, le Stade Français entame une période cruciale avec un déplacement à Brive, la réception d'Oyonnas et un nouveau voyage à Montpellier, concurrent direct pour une place en phases finales.

Les joueurs en vue ce samedi dans les rangs parisiens?

Le trois-quart centre Paul Williams, énorme en défense. L'implication du demi de mêlée Jérôme Fillol. Le jeu au pied de Morne Steyn. L'investissement de Rémi Bonfils et Digby Ioane..

Prochain rendez-vous de Top 14: samedi avec un nouveau déplacement plus que délicat à Brive. Brive/Stade Français, ce sera à vivre en direct et en intégralité sur France Bleu 107.1, à partir de 20h35.

En attendant, place à Tribune Stade Français, jeudi, en compagnie du Directeur Général, Pierre Arnald.