Rugby DOSSIER : Toute l’actualité du Top 14

Challenge Cup - Avec Brive, Damien Lavergne veut confirmer face à Enisei

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin jeudi 15 décembre 2016 à 19:19

Le jeune pilier gauche fêtera sa première titularisation de la saison avec Brive, ce vendredi
Le jeune pilier gauche fêtera sa première titularisation de la saison avec Brive, ce vendredi © Radio France - Nicolas Blanzat

Le CA Brive reçoit l'Enisei STM, ce vendredi, pour la 4e journée de Challenge Cup. De retour dans le groupe briviste lors du succès corrézien à Sotchi samedi dernier, Damien Lavergne sera cette fois titulaire face aux Russes. Revoilà le pilier gauche après des moments difficiles.

Brive veut confirmer contre l'Enisei STM ! Six jours après leur succès avec bonus offensif à Sotchi (43 à 8), les rugbymen brivistes affrontent à nouveau les Russes, ce vendredi soir à 19h au Stadium, pour la 4e journée de Challenge Cup. La rencontre sera à suivre en intégralité sur France Bleu Limousin. En cas de victoire, Brive, actuellement 1er avec neuf points, fera un pas vers la qualification pour les 1/4 de finale de la petite coupe d'Europe, objectif affiché du club cette saison. Et un joueur sera notamment observé ce vendredi soir : le jeune pilier gauche Damien Lavergne, titularisé pour la première fois de la saison, qui revient après une période compliquée.

Blessure et retour manqué

Cette titularisation fait suite à une entrée en jeu remarquée en Russie et saluée par ses entraîneurs. "Ca fait toujours du bien parce que, quand tu ne joues pas, tu es sur un cycle négatif", explique Damien Lavergne. "Tu ressasses tout le temps les choses : qu'est-ce qui n'a pas été ? Qu'est-ce qu'il faut que j'améliore ?" Il faut dire que le jeune gaucher vient de traverser des moments durs. Clavicule cassée il y a dix mois, longue réhabilitation pour être à nouveau opérationnel et retour sur les terrains peu concluant fin septembre en championnat, puis mi-octobre en coupe d'Europe. Voilà Damien Lavergne relégué en quatrième position dans la hiérarchie des piliers gauches au CAB. Alors, il se prend en main. "C'est simple, j'ai pris des gens", lâche-t-il, "je me suis entouré pour faire en sorte d'être meilleur."

"Je n'arrive pas forcément à parler"
Damien Lavergne confie collaborer avec un préparateur mental

Il collabore, notamment, avec un préparateur mental. Et il accepte, ce n'est pas si fréquent pour un sportif de haut niveau, de lever un coin du voile sur le travail accompli. "Ca me permet d'extérioriser ce que je ressens, parce que c'est la base du problème", confie-t-il. "Quand il y a quelque chose qui ne va pas et que tu n'en parles pas, et bien ça te ronge. Ca te ronge et tu n'avances pas. Comme quelqu'un qui est dépressif, même si ce n'est pas le même rapport. Tu as tout le temps besoin de parler. C'est ce souci que j'ai : je n'arrive pas forcément à parler." D'où cette décision d'agir. "C'est une méthode. Je ne sais pas si ça marche ou si ça ne marche pas, mais, au moins, j'essaye de me donner les moyens de réussir."

Du travail avec les préparateurs physiques

Parallèlement, il entreprend également un travail sportif, mené en collaboration avec les préparateurs physiques. "Il y a des positions à avoir, qui ne sont pas forcément naturelles chez moi", poursuit Damien Lavergne. "J'ai aussi bossé musculairement au niveau du haut du corps et des cervicales. Tout ce qui fait que tu tiens une mêlée." De là à voir cette titularisation comme le bout du tunnel ? "Non, c'est une marche. Et il en reste plein d'autres." Mais quand même une jolie récompense pour celui qui fête, ce jeudi, ses 24 ans.