Sports

Challenge Cup - Brive n'a (déjà) plus le droit à l'erreur à Worcester

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin vendredi 21 octobre 2016 à 18:54

Après sa défaite à Newport (37-16), Brive doit réagir à Worcester pour entretenir son ambition
Après sa défaite à Newport (37-16), Brive doit réagir à Worcester pour entretenir son ambition © Radio France - Nicolas Blanzat

Le CA Brive se déplace à Worcester, ce samedi, pour la 2e journée de Challenge Cup. Battus à Newport il y a une semaine, les Corréziens doivent l'emporter en Angleterre s'ils veulent entretenir leur chance d'atteindre les 1/4 de finales, leur objectif affiché.

Les rugbymen de Brive n'auront déjà plus le droit à l'erreur, ce samedi après-midi ! Nettement défaits à Newport (37-16), au Pays de Galles, le week-end dernier, ils se déplacent à 16h (heure française) à Worcester, en Angleterre, pour la 2e journée de Challenge Cup, la petite coupe d'Europe. La rencontre sera à suivre en direct du Sixways Stadium sur France Bleu Limousin, seul média audiovisuel français à retransmettre ce match.

Victoire impérative

Alors qu'ils ont affirmé vouloir atteindre les 1/4 de finale de la compétition en cette année de 20e anniversaire du titre européen de 1997, les Corréziens sont condamnés à gagner chez des Anglais mal en point en championnat (avant-dernier avec une victoire en six matchs) et également battus (défaite 19-12 à Moscou face aux Russes de l'Eniséi STM) lors de la 1re journée européenne. Alors la donne est simple pour l'ouvreur Thomas Laranjeira et les Brivistes.

S'adapter à l'arbitrage européen et au style de jeu britannique

Pour parvenir à ses fins, le CAB devra être exact au rendez-vous et ne pas avoir de retard à l'allumage comme cela a été le cas il y a une semaine à Newport, quand les Brivistes se sont mis dans le match après 15 minutes de jeu. Ils devront aussi avoir intégré les différences d'arbitrage. "Ce n'est pas le même", confirme Guillaume Ribes, "donc on ne peut pas axer nos matchs sur la conquête directe" point fort, s'il en est un, de la formation briviste. "Les mêlées, il faut sortir les ballons et les jouer. On ne peut plus pousser les mêlées, parce que les arbitres ne veulent pas en faire. Sur la touche, c'est très compliqué parce que sur les mauls, les arbitres sont capables de siffler un écran ou un mec qui passe au contact avant le porteur de balle, etc." détaille le talonneur du CAB. "On est un peu obligé de changer notre façon de jouer" avoue Guillaume Ribes, "ce qui n'est pas plus mal parce que ça nous apprend à changer des choses et gagner les matchs différemment. Mais il faut un temps d'adaptation."

"On est un peu obligé de changer notre façon de jouer"

Guillaume Ribes, talonneur du CAB

Les Corréziens ont pu le faire à Newport la semaine passée. Reste à savoir si ce style de jeu n'est pas contre nature pour des Brivistes généralement impériaux sur les bases, sur lesquelles ensuite s'appuyer pour construire un match. "Non, parce qu'on est une équipe de haut niveau", rétorque le talonneur, "donc on doit s'adapter, savoir tout faire et surtout tout bien faire. On n'est pas à un petit niveau où on se cantonne à ce qu'on sait faire. Si on veut gagner des matchs, on ne gagnera pas que sur des petits tas."

Partager sur :