Rugby DOSSIER : Toute l’actualité du Top 14

Challenge Cup - Brive s'en tire (encore) à bon compte et bat Worcester sur le fil

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin dimanche 15 janvier 2017 à 0:31

Brive a disposé de Worcester (17-14) grâce à une pénalité réussie de Germain après la sirène
Brive a disposé de Worcester (17-14) grâce à une pénalité réussie de Germain après la sirène © Radio France - Nicolas Blanzat

Le CA Brive a battu Worcester sur le fil 17-14, ce samedi soir, pour la 5e journée de Challenge Cup. Gaëtan Germain a passé la pénalité de la gagne après la sirène. Si la qualification en 1/4 de finale se rapproche, ce résultat au forceps complique les choses pour le recevoir au Stadium.

Une victoire qui n’en a que le nom ! Le CA Brive s’en est encore tiré à bon compte contre Worcester, ce samedi soir, en battant les Anglais 17-14 au Stadium lors de la 5e journée de Challenge Cup. Mais le CAB a dû attendre une pénalité réussie après la sirène par Gaëtan Germain pour l’emporter contre les Warriors.

"C'est une déception, on n'a pas été à la hauteur de ce qu'on souhaitait"

Comme la semaine dernière contre Grenoble, les Corréziens se sont montrés trop tendres pour se défaire de leurs adversaires. En voulant jouer contre nature en écartant beaucoup de ballons en première période, Brive s’est compliqué la tâche et a donné le bâton pour se faire battre par des Anglais sans complexe et audacieux. Ils ont d’ailleurs mené (0-7 puis 7-14) ou tenu en échec le CAB pendant soixante minutes avant que Brive prenne les devants. "Je ne sais pas si on aime se faire peur, mais en tout cas on a gagné. C'est l'essentiel", commente d'abord Nicolas Godignon. Avant de concéder qu'il attendait "un peu mieux contre cette équipe remaniée de Worcester. On a un premier acte très décevant dans ce qu'on a proposé puisqu'on a joué à l'envers [...] trop d'erreurs pour pouvoir, premièrement, mener au score puis, ensuite, prendre la mesure de cette équipe." Car ce succès a un goût de défaite pour les Brivistes. "C'est une déception", poursuit le manager du CAB, "on n'a pas été à la hauteur de ce qu'on souhaitait et de ce qu'on espérait."

"Se poser quelques questions [...] rester humble, savoir d'où on vient et qui on est"

Il n'y avait pas, non plus, de sourire et plutôt la mine des mauvais jours sur le visage de Guillaume Ribes, auteur du deuxième essai briviste en deuxième période. Il résumait bien l'état d'esprit de ses coéquipiers. "Ca fait trois matchs où on finit au finish [...] avec le CAB il faut rester jusqu'au bout", convient le talonneur, qui appelle à une prise de conscience générale. "Il va falloir se poser quelques questions sur comment aborder l'entame des matchs. Parce qu'on réagit, mais des fois c'est tard, trop tard. On a la chance, aujourd'hui, que ça soit encore en notre faveur, comme contre Grenoble", abonde Guillaume Ribes qui ne mâche pas ses mots. "On a un peu manqué de respect à cette équipe anglaise où on avait gagné au match aller, donc je pense qu'on les a pris un peu de haut. Il faudra se remettre, rester humble, savoir d'où on vient et qui on est."

Le 1/4 de finale à domicile s'éloigne...

Même si le tableau n'est pas radieux, Brive, grâce à ce quatrième succès en cinq rencontres européennes, conserve la tête de sa poule avec 18 points et se rapproche de la qualification en quart de finale. Mais, eu égard aux résultats des autres poules, la tâche s’annonce compliquée pour que le CAB le joue à domicile. Dernier match pour le déterminer : samedi prochain 15h contre les Gallois de Newport. "Clairement, il va falloir autre chose la semaine prochaine et dans quinze jours si on veut s'offrir une fin de saison un peu plus radieuse", conclut Nicolas Godignon.