Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Challenge Cup – J1 : la Section Paloise s'incline d'entrée aux Ospreys (27-0)

samedi 13 octobre 2018 à 17:51 Par Damien Gozioso, France Bleu Béarn

Dans un match dominé du début à la fin par les Gallois, les Béarnais s'inclinent 27-0 sur la pelouse des Ospreys pour leur entrée dans cette Challenge Cup. Il faudra montrer mieux dès le week-end prochain face au Stade Français pour ne pas, déjà, compromettre une qualification.

La Section Paloise a eu du mal à exister au Pays de Galles.
La Section Paloise a eu du mal à exister au Pays de Galles. © AFP - Iroz Gaizka

Entame de Challenge Cup ratée pour la Section. L'équipe aura encaissé le premier essai de sa saison européenne au bout de 7 minutes à peine (Hook, 6e). Subissant la domination des Gallois en terme d'occupation et de possession, les Palois auront résister autant que possible, avant de concéder une pénalité juste avant la mi-temps. 10-0 à la pause, rien n'était encore fait pour des Vert et Blanc dont les jeunes ont parfois semblé bien « verts ».

Mais en deuxième période, c'est George North (46e) qui fait rapidement céder le rideau défensif palois derrière une mêlée dominatrice, et à partir de ce moment là, les Ospreys se sont envolés. Luke Morgan, en bout de ligne sur un décalage d'école alourdit la note (22-0, 56e). Il faut attendre l'heure de jeu pour voir la première véritable attaque paloise de la deuxième mi-temps, avortée par un un-avant. La Section a ensuite tenu son en-but face aux attaques répétées des Ospreys, à la recherche d'un quatrième essai synonyme de bonus offensif. Mais rien n'a marché pour les joueurs de Simon Mannix qui ont fini par craquer dans les toutes dernières secondes du match, encaissant un essai de Harri Morgan.

Match à oublier pour la Section, qui devra déjà s'imposer face au Stade Français le week-end prochain pour ne pas hypothéquer ses chances dans cette compétition.

Thomas Domingo : « On ne les a pas fait douter »

« Un après-midi très compliqué, on rentre aux vestiaires sur un 10-0, on arrive quand même à les contrôler, même si on a manqué d’agressivité sur quelques montées défensives qui auraient pu les mettre sous pression. Du coup ils ont pu mettre leur jeu en place et en deuxième mi-temps on s'est encore relâché un peu plus... On a eu du mal à les contenir, surtout je pense à cause de ce manque de pression défensive, on ne les a pas fait douter. On les a un peu trop regardés, c'est notre défaut depuis le début de la saison en général, et quand on se réveille c’est un peu tard. Il n'y a pas encore le feu, parce qu'on reçoit la semaine prochaine, mais il aurait fallu faire en sorte de récupérer au moins un point... on en est très loin de ce point ».