Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Challenge Cup : l'UBB dompte Edimbourg (23-14) et s'offre une demi-finale

-
Par , France Bleu Gironde

L'Union Bordeaux-Bègles atteint le dernier carré de la compétition pour la première fois après avoir battu ce samedi l'équipe écossaise grâce à une entame tonitruante puis beaucoup de solidarité. Vendredi, elle ira défier les Anglais de Bristol pour une place en finale.

La joie de Jean-Baptiste Dubié, auteur du deuxième essai.
La joie de Jean-Baptiste Dubié, auteur du deuxième essai. © Radio France - Justine Hamon

Les vociférations de Richard Cockerill en tribune dans les dernières minutes du match n'auront pas suffi. Le manageur d'Edimbourg a vu son équipe repartir battue d'un stade Chaban-Delmas à l'affluence réduite à 1000 personnes en raison de la pandémie.

Le manageur sait que ses joueurs ont perdu ce quart lors des dix premières minutes, pris à la gorge par une UBB agressive à souhait. Un essai de Santiago Cordero (4ème) suivi d'un autre de Jean-Baptiste Dubié ont permis à l'Union de faire le break (14-0). Suffisant malgré le retour d'Ecossais plus en rythme, eux qui avaient déjà trois matches de compétition officielle dans les jambes. Même s'il a fallu s'accrocher dans le money-time après le carton jaune reçu par Ben Tameifuna.

Matthieu Jalibert plaqué par le pilier d'Edimbourg Pierre Schoeman.
Matthieu Jalibert plaqué par le pilier d'Edimbourg Pierre Schoeman. © Radio France - Justine Hamon

"On savait qu'on allait tomber sur une grosse équipe, reconnaît l'ouvreur Matthieu Jalibert. On a fait une grosse entame et petit à petit on a baissé de régime, on a commencé à faire des fautes techniques, des fautes de discipline. On s'est fait peur mais je pense qu'on peut retenir surtout le caractère de l'équipe. Gagner des matches comme ça, on n'a pas l'habitude d'en jouer, c'est un plus pour la suite de notre saison."

La semaine prochaine, on joue Bristol, on ne joue pas Radradra — Christophe Urios

Une saison qu'elle poursuivra vendredi (20h45) sur la pelouse de Bristol, impressionnant en quart face à Newport (56-17). Pour tenter de grandir encore et avec de l'ambition assure le président Laurent Marti. "On voit ça comme un trophée à aller chercher. Et les trophées ne se bousculent pas trop dans la salle. La salle est prête, il faut mettre les trophées dedans. On va avoir une  sacrée confrontation contre cette équipe. Il faut qu'on montre qu'on est capable d'aller gagner des matches de phases finales à l'extérieur."

Avec une semaine de travail supplémentaire, l'Union aura peut-être les moyens d'aller contrarier les Anglais et un certain Semi Radradra qui a débuté la compétition avec l'Union et qui va la finir avec Bristol. Mais les Girondins ne se focaliseront pas sur l'extraterrestre fidjien, a expliqué leur manageur Christophe Urios qui a promis un "dimanche studieux" pour essayer de contrarier les plans anglais.

Les réactions

Choix de la station

À venir dansDanssecondess