Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Challenge Cup : une UBB enfin europhile ?

vendredi 12 octobre 2018 à 15:33 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

L'Union Bordeaux-Bègles attaque ce samedi (16h) chez les Irlandais du Connacht sa huitième campagne européenne. Et s'estime capable de s'offrir, pour la première fois de sa jeune histoire, un printemps européen.

Depuis 2011, on ne peut pas dire que l'UBB et la coupe d'Europe filent le parfait amour...
Depuis 2011, on ne peut pas dire que l'UBB et la coupe d'Europe filent le parfait amour... © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

Ils ont beau faire, ils n'y arrivent pas. Depuis leurs débuts sur la scène européenne en 2011, les Girondins n'ont jamais réussi à sortir de la phase de poules. 

Un Connacht dur à cuire à la maison

Devancée par Newport au goal average la saison dernière en Challenge Cup, deuxième de sa poule de Champions Cup en 2017 pour avoir sabordé un match à domicile face à Exeter, deuxième l'année précédente malgré un exploit aussi retentissant qu'inutile à Clermont lors de la dernière journée, l'UBB tape à la porte des quarts de finale. Sans succès.

Joe Worlsey, l'entraîneur de la défense de l'UBB. - Radio France
Joe Worlsey, l'entraîneur de la défense de l'UBB. © Radio France - Justine Hamon

Cette année sera-t-elle la bonne ? Jean-Baptiste Dubié, au club depuis 2015 et capitaine ce samedi, veut y croire. "Ça s'est joué à des petits détails, on n'est pas passé loin ces dernières années. Il y a deux ans on avait vraiment les boules. C'est rageant. Je pense qu'on a l'effectif pour."

Sur la pelouse du Sportsground de Galway où l'attend une équipe irlandaise qui n'a pas vraiment le sens de l'hospitalité (deux revers lors de ses 17 dernières réceptions européennes), l'UBB va tenter de prouver qu'elle peut jouer sur deux tableaux. 

La défense à la barre

Face à un adversaire qu'elle considère a priori comme son plus dangereux rival, l'Union s'attend à souffrir. "C'est une équipe très joueuse, prévient l'entraîneur de la défense Joe Worlsey, qui a encore l'ADN de l'équipe qui a gagné son championnat il y a deux ans. Il faudra qu'on soit bon dans les plaquages et la réorganisation de la ligne." Une équipe, classée 5ème de sa conférence en Pro14 et qui reste sur un succès (15-22) en Ulster. 

Pour retrouver une étanchéité mise à mal pendant une demi-heure samedi dernier à Grenoble, l'UBB devra montrer beaucoup d'envie et de solidarité. D'autant qu'elle pourrait manquer d'automatismes avec un XV de départ profondément remanié. Le staff  a décidé de relancer les blessés et de donner du temps de jeu à ceux qui n'ont pas eu beaucoup l'occasion de s'exprimer. "Ça peut jouer, reconnaît Jean-Baptiste Dubié mais on l'a bien travaillé cette semaine. On sait ce qu'on doit faire et on a les joueurs pour parce que les mecs qui rentrent sont de très bons joueurs. Maintenant, il va falloir qu'on travaille dur parce que ça va être rude."

Il y a deux saisons, l'UBB de Jean-Baptiste Dubié avait battu la province de l'Ulster à deux reprises. - Radio France
Il y a deux saisons, l'UBB de Jean-Baptiste Dubié avait battu la province de l'Ulster à deux reprises. © Radio France - Justine Hamon

Jean-Baptiste Dubié : "On a, je pense, l'effectif pour"

La dernière confrontation des Girondins avec une équipe irlandaise, c'était en janvier 2017 à Belfast où Clément Maynadier et ses coéquipiers s'étaient imposés (22-26) face à l'Ulster. Récidiver à Galway leur permettrait de prendre déjà une option sur la qualification.