Rugby

Aviron Bayonnais : "Les joueurs vont charger" !

Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque samedi 15 octobre 2016 à 19:58

Les anglais de Gloucester ont souvent transpercé la défense attentiste de l'Aviron Bayonnais pour s'imposer largement (47-27) lors de la 1re journée de Challenge européen
Les anglais de Gloucester ont souvent transpercé la défense attentiste de l'Aviron Bayonnais pour s'imposer largement (47-27) lors de la 1re journée de Challenge européen © Maxppp - Maxppp

Très agacé Vincent Etcheto à l'issue d'une nouvelle fessée reçue à domicile face à Gloucester pour la 1re journée du Challenge européen (27-47). Le manager basque n'a pas apprécié le comportement de ses joueurs, trop attentistes, trop peu engagés, et a décidé de leur faire savoir. Fini la rigolade !

Une défense gruyère servie sur un plateau anglais

Malgré une bonne entame et l'ouverture du score dès la 3e minute, les Bayonnais mal placés en défense, trop attentistes, pas assez agressifs et noyés par d'innombrables placages manqués, se sont vite et trop facilement fait troués. Une défense gruyère dont se sont gavé des amateurs de cheddar bien en canne, pour 3 essais de trois-quarts en 15 minutes. Et 6 essais, bonus offensif largement décroché, au final au plus grand bonheur des toujours très bruyants supporters anglais, venus nombreux soutenir leur équipe au pays basque.

"Marre de prendre des branlées"

A l'arrivée une nouvelle déculottée avec près de 50 points encaissés ! Abattu la semaine passée à Grenoble en Top 14, Vincent Etcheto a cette fois laissé éclater sa colère contre ses joueurs, car si le résultat en soi est anecdotique, le manageur fait de cette coupe "Mickey" comme il l'appelle, le tremplin qui doit permettre à Bayonne de rebondir très vite en championnat

Je suis agacé ! J'en ai marre de prendre des branlées (...) Collectivement on est pas assez virulents, quand je vais revoir la vidéo je vais encore m'énerver parce qu'on doit pas lâcher des matchs comme ça, et il y a quelques joueurs qui m'ont déçus. On fait des fautes à la con, on prend des essais à la con, ça ça m'agace. Donc les joueurs vont "chargés", je suis obligé de leur dire parce qu'on va pas se trouver des excuses toute l'année. Nous le staff on se remet en question, ça parle fort dans les bureaux en ce moment, mais ça parle vrai et j'ai envie que les joueurs ils l'entendent aussi. On va pas tout le temps les protéger (...) A un moment donné, il faut se bouger le cul sur un terrain de rugby ! Je veux qu'ils réalisent que c'est à eux d'aller chercher se maintien... parce qu'on ne parle que de ça - Vincent Etcheto

Vincent Etcheto le manager de l'Aviron Bayonnais énervé après la défaite contre Gloucester

La conquête bayonnaise seule satisfaction

Les ciels et blancs, en vert et rouge (couleurs de la Ville) vintage pour l'occasion, ont su réagir en première période pour rétablir une situation très mal engagée (21 à 6 à la 15e) dans le sillage du demi-de-mêlée Bastien Duhalde qui a tenté de dynamiser le jeu, et surtout d'une conquête retrouvée. Mêlée dominante pendant une heure et touche ultra efficace. Le point faible de ces dernières semaines, devenu gros point fort sur ce match européen, puisque les 3 essais de l'Aviron ont été directement inscrits sur pénaltouche. Mais le pilier Aretz Iguiniz, capitaine pour l'occasion tempère :

A Grenoble (dernier match de Top 14, ndlr) on a eu beaucoup de dificultés en touche. On s'est concentrés sur nos bases, sur les lancers propres, sur un alignement propre, sur des bons blocs et après les choix sont plus faciles à faire. On s'est retrouvés là-dedans, mais c'est pas parce qu'on s'est retrouvé une fois que c'est fini - Aretz Iguiniz

Vincent Etcheto, lui refroidit carrément les ardeurs positivistes, s'interrogeant sur la valeur de l'adversaire en mêlée, même si il reconnait que la conquête a été LE point positif de la journée.

"Bien sûr on va se dire une bonne mêlée... mais on sait pas ce que ça vaut en face, ils sont avant derniers de la ligue anglaise et d'après moi c'est pas la plus grosse mêlée d'Europe qu'on a rencontré aujourd'hui. On a eu nos ballons en touche, ça c'est bien parce que ça prouve qu'il y a une coordination lanceur/sauteur et c'est plutôt positif, les ballons portés aussi, mais après c'est pas suffisant. - Vincent Etcheto

Le toujours perforant 3e ligne Evard Oulai est l'une des rares satisfactions individuelles de l'Aviron Bayonnais aux yeux du manager Vincent Etcheto - Maxppp
Le toujours perforant 3e ligne Evard Oulai est l'une des rares satisfactions individuelles de l'Aviron Bayonnais aux yeux du manager Vincent Etcheto © Maxppp - Maxppp

Peu de joueurs ont marqué des points, certains en ont perdu

Et si il est difficile de sortir quelques satisfactions individuelles d'une défaite cuisante, même si la 2e ligne Ducat et Jaulhac notamment a trouvé grâce aux yeux de Vincent Etcheto, comme Iguiniz et Oulai, d'autres en revanche ont perdu des points sur cette rencontre. Nommément cités : Lucas Méret, Adam Whitelock et Thibault Lacroix ont du soucis à se faire. Mais lundi à la vidéo c'est tout le groupe qui risque de prendre l'avoinée promise par Vincent Etcheto

Le manager de l'Aviron Bayonnais Vincent Etcheto distribue les bons et mauvais points après la défaite face à Gloucester

Latimer touché, des petits bobos et beaucoup d'anti-migraine

Aucun blessé sérieux à déplorer pendant le match côté Bayonnais. Le plus touché semble être Tanerau Latimer. Le 3e ligne néo-zélandais s'est fait mal à un mollet à l'échauffement et a du déclarer forfait à la dernière minute. Il passera des examens lundi pour savoir si il s'agit d'une simple contracture ou, plus embêtant, d'une élongation. Même interrogation pour le talonneur Simon Labouyrie auteur d'un doublé le jour de son anniversaire, mais sorti à la mi-temps en raison d'une douleur à une cuisse. Les espoirs Arnaud Duputs (3e ligne) et Martin Laveau (ailier) tous deux restés KO sur le terrain devraient manqué le prochain déplacement jeudi à La Rochelle.

1re journée de Challenge européen, Gloucester bat Bayonne 47-27

A Bayonne (Stade Jean-Dauger), samedi 15 octobre : Gloucester bat l'Aviron Bayonnais 47 à 27 (mi-temps : 20-29)

Arbitre : Gary Conway / Spectateurs : 5.005

Points : 3 essais Labouyrie (26, 36), Oulai (42), 3 transformations Méret (27, 37, 43), 2 pénalités Méret (3, 13) pour Bayonne / 6 essais Atkinson (5, 15), Scott (8), Twelvetrees (39), May (52), Savage (79), 4 transformations Hook (5, 8, 15, 53), 3 pénalités Hook (29, 50, 76) pour Gloucester

Exclusion temporaire : Matu'u (fautes répétées, 57) pour Gloucester

Bayonne : 15. Jané (Maillard 59) - 14. Laveau (Jané 70), 13. Whitelock, 12. Lacroix (Mamao 59), 11. Fuster - 10. Meret, 9. Duhalde (Saubusse 65) - 8. Lespinasse, 7. Oulai, 6. Duputs (Chouzenoux, 22) - 5. Jaulhac (Huete 59), 4. Ducat - 3. Choirat (Taufa 61), 2. Labouyrie (Leiataua 40), 1. Iguiniz (cap, Bordenave 59 )

Gloucester : 15. Hook - 14. Halaifonua (Thorley 76), 13. Atkinson, 12. Scott, 11. May (Sharples 66) - 10. Twelvetrees, 9. Heinz (cap, Braley 64) - 8. Morgan (Kvesic 48), 7. Rowan, 6. Ludlow (Hibbard 59-67) - 5. Latta (Galarza 56), 4. Savage - 3. Doran-Jones (Afoa 35), 2. Hibbard (Matu'u 56), 1. Y. Thomas (Orr 44)

Partager sur :