Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Champions Cup : le Stade Rochelais s'impose en Ecosse sur la pelouse des Glasgow Warriors

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

En s'imposant à Glasgow 12 à 07, le Stade Rochelais l'emporte pour la première fois en Champions Cup cette année. Un succès à l'extérieur, c'est aussi une première toute compétition confondue depuis le début de la saison.

Photo de la coupe prise le 10 Mai 2019 à Newcastle (Angleterre).
Photo de la coupe prise le 10 Mai 2019 à Newcastle (Angleterre). © Radio France - Gérald Paris

La Rochelle, France

Alors il fallait donc attendre un match sans enjeu ou presque ... ( La Rochelle est quasi certaine de ne pas être qualifiée pour les 1/4 de finale de la Champions Cup avec trois défaites en quatre  matchs ), une météo de fin du monde avec de fortes rafales de vent et de grosses averses de pluie toute la rencontre, ainsi qu'une équipe fortement remaniée avec l'intégration de plusieurs espoirs sur la feuille de match pour arriver à décrocher un premier succès à l'extérieur cette année ?

L'engagement, la solidarité et même le jeu proposé avec des conditions météo dantesques étaient là.

A force de dire que le Stade Rochelais n'était pas loin, de match en match, on ne pensait pas forcément non plus voir les maritimes renverser les Warriors sur leur pelouse. Mais ce scénario du possible s'est pourtant dessiné samedi soir à Glasgow, et franchement, rien à redire sur la prestation livrée. L'engagement, la solidarité et même le jeu proposé avec des conditions météo dantesques étaient là. 

Thomas Lavault a impressionné Jono Gibbes

La "classe biberon" a donné un sacré coup de fouet à cette équipe maritime. Thomas Lavault a marqué des points en deuxième ligne. Le champion du monde des moins de 20 ans a impressionné Jono Gibbes, le manager de La Rochelle sur la qualité de ses placages. _"_Incisif, précis, efficace". Jules Favre, l'ailier à la conclusion d'un essai en première période a une nouvelle fois montré qu'il avait aussi un gros potentiel "défense" dans sa palette de jeu. 

Paul Boudehent réussit une nouvelle fois aussi une grosse prestation en troisième ligne. Des "espoirs" qui grâce à ce match peuvent maintenant logiquement prétendre à une place de titulaire en Top 14. 

Des jeunes au rendez-vous, et des joueurs d'expérience comme Kevin Gourdon, Levani Botia ou Mathieu Tanguy pour entretenir la flamme. Le cocktail est détonnant, et à Glasgow cette fois, cela a fonctionné quasiment sur tout le match. 

Le résumé du match 

En première mi-temps le score tourne à l'avantage des Warriors, essai marqué avant le quart d'heure de jeu. Touche à cinq mètres de la ligne de La Rochelle, mouvement collectif des avants, un porté qui conduit à l'essai. 7 à 0. Logique. 

Le public se détend, et rigole même ouvertement de voir Brock James vouloir tenter une pénalité à 40 mètres en face des poteaux, même sous des trombes d'eau  et un vent  très violent. Ce qui devait arriver arriva, le ballon repoussé par les éléments peine à franchir 30 mètres et retombe comme une feuille morte dans les 22 mètres écossais ... Franche rigolade dans les rangs écossais, mais très vite cela tourne à la grimace.

Les maritimes récupèrent le ballon, travaillent avec les avants, et écartent le jeu sur la droite. Passe au pied de Plessis pour Jules Favre, essai en bout de ligne et coup de froid dans le public. La Rochelle va même se payer le luxe de marquer un deuxième essai avant la mi-temps avec Levani Botia. Pas le fruit d'une course effrénée d'un 3/4, mais plutôt une filouterie de 3eme ligne centre derrière un regroupement à cinq mètres des poteaux, il part à droite, et feinte le dernier défenseur écossais sur un coup de rein magique.

Il plane comme un doux parfum de "possible" à Glasgow.

12 à 07 à la pause pour La Rochelle. Il plane comme un doux parfum de "possible" à Glasgow. La deuxième mi-temps est plus hachée, mais la séquence défensive de La Rochelle à cinq mètres de sa ligne, avec des mêlées répétées pour Glasgow restera comme un modèle du genre. Au moins dix minutes à souffrir mais sans points des écossais. Seul Alexis Balès sort sur un jaune pour un petit coup de genou sur l'adversaire. 

A quelques jours de Noël, comme un cadeau, l'arbitrage vidéo annule l'essai de Glasgow

L'affaire semble pourtant entendue quand à moins de cinq minutes de la fin, les rochelais perdent la possession du ballon. Les Warriors filent à l'essai, le nul se dessine, au pire une défaite si la transformation passe en coin, mais à quelques jours de Noël, comme un cadeau, l'arbitrage vidéo annule l'essai de Glasgow après un jeu dangereux sur Dany Priso. Le 3eme ligne des Warriors centre prend un carton rouge, et l'essai est annulé. 

Le fait du match, l'essai de Glasgow annulé après une faute sur Dany Priso

La Rochelle tape en touche quelques secondes plus tard scellant le premier succès maritime à l'extérieur cette année. Franchement on en redemande. 

Supporters de La Rochelle à Glasgow

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu