Rugby

Stade Français / Champions Cup : Paul Gabrillagues et Laurent Sempéré cités

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région mardi 26 janvier 2016 à 15:38 Mis à jour le mardi 26 janvier 2016 à 18:25

Paul Gabrillagues cité avec Laurent Sempéré après le match face à Leicester
Paul Gabrillagues cité avec Laurent Sempéré après le match face à Leicester - ©stade.fr/photo Stéphane Hamel

Deux joueurs du Stade Français, Paul Gabrillagues et Laurent Sempéré, ont été cités après le match gagné face à Leicester, lors de la 6e et dernière journée de Champions Cup. Les deux dossiers doivent être examinés ce mercredi par la commission de discipline.

Leicester pas vraiment bon joueur. Le club n'incarne en tout cas pas le soit-disant légendaire fair-play britannique. Après leur défaite à Paris, dimanche, lors de la sixième et dernière journée de Champions Cup,  les Anglais ont posé des réclamations à l'encontre de deux joueurs du Stade Français. Réclamations retenues par le commissaire aux citations : le deuxième ligne Paul Gabrillagues et le talonneur Laurent Sempéré vont voir leurs dossiers examinés ce mercredi par la commission de discipline de l'EPCR, l'European Professional Club Rugby, pour "contacts dans la zone des yeux". "Marcos Ayerza et Dan Cole ont des marques autour des yeux" avait déclaré à l'issue de la partie l'entraîneur Richard Cockerill : il avait indiqué avoir signalé les incidents.

Paul Gabrillagues certifie qu'à aucun moment, il n'a touché les yeux de son adversaire Dan Cole : en Angleterre, les sites internet font circuler cette image prise à la 48e minute de jeu.

Pour Laurent Sempéré, aucune vidéo ne circule.

Le talonneur du Stade Français est soupçonné, selon l'EPCR, d'avoir touché l'oeil ou la zone entourant les yeux du pilier de Leicester, Marcos Ayerza, à la 34e minute de jeu. Sans image, la plainte paraît encore plus difficile à tenir.

Pour rappel, le règlement de World Rugby est très sévère : les sanctions pour jeu déloyal en infraction à la règle 10.4 (m) "contact avec l'oeil/les yeux ou la zone entourant les yeux vont de 12 semaines minimum à 208 semaines.

Reste à démontrer la faute. Mais jusqu'à maintenant, le Stade Français bénéficie rarement voire jamais de la clémence des officiers judiciaires européens. Dernier joueur à en avoir fait les frais : Josaia Raisuqe, suspendu 15 semaines après le match contre le Munster, le 9 janvier. Le jeune ailier fidjien ne pourra rejouer avant le 2 mai prochain.

Tom Youngs cité pour Leicester

Sans surprise, vu les images très nettes, diffusées d'ailleurs au cours du match et qui avaient valu un carton jaune au joueur, Tom Youngs, le talonneur de Leicester, est également cité, pour avoir "frappé un autre joueur avec la main, le bras ou le poing". A la 52e minute de jeu, il avait frappé le pilier parisien Rabah Slimani. Il risque de 2 à 52 semaines de suspension, la moyenne selon l'EPCR est de 5 semaines. L'audience disciplinaire aura lieu demain par visioconférence.

Le Stade Français et Leicester doivent de nouveau s'affronter lors des quarts de finale de la Coupe d'Europe, au Welford Road Stadium, à Leicester.