Rugby

Christian Lanta (USAP) : "Avec ce genre de prestation, on aurait gagné d'autres matchs à l'extérieur"

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon samedi 21 janvier 2017 à 3:21

Christian Lanta juge son équipe en progression
Christian Lanta juge son équipe en progression © Radio France - Cyrille Manière

L'USAP a subi une nouvelle défaite à l'extérieur (32 - 20 à Colomiers). Pour le directeur sportif Christian Lanta la prestation reste encourageante, l'état d'esprit a été bon mais cette équipe est encore trop jeune pour lutter contre des équipes expérimentées comme Colomiers.

France Bleu Roussillon : Que retires-vous de cette prestation à Colomiers ?

Christian Lanta : Bien sûr il y a la déception du résultat mais paradoxalement c'est peut-être le premier match à l'extérieur où on met les ingrédients qu'il faut. Ça a été un match de haut niveau de PRO D2 que ce soit dans l'engagement et dans la qualité du jeu, il y avait deux équipes qui ont assuré un très bon rugby. Colomiers a de l'avance sur nous, c'est une équipe qui aujourd’hui a trois ans d'avance. On a quatre mois derrière nous. On n'a pas su maîtriser les moments clefs.

En première mi-temps, on domine mais on n'est pas récompensés. Il faut bien faire la part des choses, oui il y a la déception du résultat mais malgré les erreurs je me répète c'est la première fois où l'équipe à l'extérieur a mis ce qu'il fallait pour peut-être se créer les moyens de gagner un match.

FBR : Sur ce match, votre indiscipline vous coûte très cher...

CL : Oui, beaucoup trop d'indiscipline, on prend deux cartons jaunes et on a été énormément sanctionnés au sol. On a voulu contester au sol comme Colomiers l'a fait aussi. Pour les deux équipes il était important de ralentir les sorties de balle et là on s'est énormément fait pénaliser. C'est certainement une des grandes raisons de cette défaite.

"On reste en construction"

FBR : Est-ce un dur retour à la réalité pour l'USAP après ce qui avait été dit dans la semaine qui précédait ce match ?

CL : Oui, mais je mets ça dans la progression de l'équipe et j'espère qu'on aura d'autres matchs comme ça car ceux qui vont nous permettre d'avancer et d'acquérir de l'expérience. Ce soir, c'est clair qu'à l'inverse de Colomiers on n'a pas su saisir trois ou quatre moments importants de ce match. C'est toute la différence entre une équipe qui est très en place aujourd'hui, qui a confiance dans son jeu et nous qui sommes dans l'apprentissage. On reste en construction.

FBR : Parmi les moments importants, il y a aussi ces deux entames de mi-temps qui vous coûtent cher (deux essais encaissés au bout de quatre minutes)...

CL : Oui, on prend quatorze points sur ces deux ballons portés. Ca nous était déjà arrivé à Mont-de-Marsan. C'est impardonnable mais ce serait une erreur d'être critique et de mettre les joueurs plus bas que ce qu'ils ont fait. Il sont énormément déçus, nous sommes tous déçus mais je le redis, c'est à travers des matchs comme ça à l'extérieur que l'équipe progressera, prendra de l'expérience et finira par gagner des matchs. Je pense très franchement que si on avait fait ce genre de prestation à l'extérieur, on en aurait gagné un ou deux de plus donc ça veut dire que cette équipe est en progression. Ce serait une erreur d'analyser simplement le résultat de ce match à Colomiers.

"La seule très mauvaise nouvelle c'est la blessure de Lucas Bachelier"

FBR : Cependant pour revenir dans la zone de qualification, c'est encore un déplacement infructueux, votre marge se réduit de plus en plus...

CL : On sait que ça passe par un sans faute à domicile et un minimum de trois victoires à l'extérieur. Il ne faut pas trop se prendre la tête sur ça, on a un match très difficile contre Carcassonne qui arrive, il faut se préparer. Cette équipe a besoin de se remobiliser pour chaque match.

FBR : En tout cas ce soir, avez-vous mesuré l'écart qui vous sépare d'une équipe qui est actuellement en haut du tableau de PRO D2 ?

CL : Oui, on connaît l'écart. Il peut y avoir de la déception chez les supporters mais nous sommes très conscients de cet écart. Rappelez vous la saison dernière si Colomiers gagne à Bayonne en demi-finale, il n'y avait pas scandale. Donc, comme je le disais, c'est le chemin à accomplir, on voit une équipe qui a trois ans d'existence et une autre qui a quatre mois. Colomiers maîtrise son jeu, nous il y a des moments où on se troue et où on ne se trouve pas. Pour moi, ce soir, la seule très mauvaise nouvelle c'est la blessure de Lucas (Bachelier), c'est le genou, on va attendre les examens ce week-end. Il y a de la déception mais ce soir dans le staff on sait que notre équipe progresse