Rugby

Coupe du monde de rugby : cinq choses que vous ne savez (peut-être) pas sur les All Blacks

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde et France Bleu vendredi 16 octobre 2015 à 6:00

L'équipe de Nouvelle-Zélande au moment des hymnes.
L'équipe de Nouvelle-Zélande au moment des hymnes. © Maxppp

Les All Blacks sont vêtus de noir car ils portent le deuil de leurs adversaires. Mais d'autres légendes qui font le mythe des rugbymen néo-zélandais sont moins connues. Avant le quart de finale entre la France et la Nouvelle-Zélande ce samedi, France Bleu vous les raconte.

1 | Les All Blacks s'appelaient d'abord les "Originals"

Aucun(e)
- Domaine public

Le nom All Blacks est apparu tout de même assez rapidement dès la tournée effectuée en 1905 en Grande-Bretagne. L'explication la plus répandue est la plus simple : les All Blacks sont surnommés ainsi parce qu'ils jouent tout de noir vêtus. Et comme on le sait, s'ils jouent en noir, c'est parce qu'ils portent le deuil de leurs adversaires ! Mais une autre légende a longtemps couru sur ce nom All Blacks. Elle est née justement lors de la tournée de 1905. Devant la vivacité et la dextérité des avants néo-zélandais, un journaliste du Daily Mail se serait écrié "They are all backs", (ce sont tous des arrières).  Une faute de frappe dans le journal aurait transformé l'expression et donné le célèbre All Blacks. Mais après des années de recherche, cette théorie a été abandonnée car on n'a jamais pu retrouver trace de cette faute de frappe dans les archives des journaux anglais. 

2 | Les All Blacks sont aussi surnommés les Kiwis

Un panneau de signalisation en Nouvelle-Zélande. - Maxppp
Un panneau de signalisation en Nouvelle-Zélande. © Maxppp

C'est tout simplement le surnom des habitants de la Nouvelle-Zélande. Et ce mot a deux significations au pays du long nuage blanc. La Nouvelle-Zélande est le premier producteur de kiwis, le fruit. La capitale mondiale de cette culture est d'ailleurs la petite ville de Te Puke. Mais c'est davantage pour l'oiseau du même nom que l'on appelle les Néo-Zélandais les kiwis. Un petit oiseau très timide qui a la taille d'une poule et qui ne vole pas. On ne sait pas quelle symbolique y voient les Néo-Zélandais mais il est devenu l’emblème du pays. On le découvre la première fois dans un dictionnaire anglais publié en 1918.

3 | Pourquoi la "fougère argentée" figure-t-elle sur le maillot des All Blacks ?

Un supporter néo-zélandais lors de cette Coupe du monde. - Maxppp
Un supporter néo-zélandais lors de cette Coupe du monde. © Maxppp

C'est l'un des symboles des All Blacks, sur la poitrine ou sur le short. La "fougère argentée" est une espèce de fougère néo-zélandaise dont le dessous des feuilles a la particularité d'être de couleur blanc-argent. Elle est utilisée dans une légende maori quin ressemble à celle du petit poucet. Ti Ara est enlevée par une tribu rivale et signale le chemin à son mari Rahi en repliant les feuilles des fougères pour faire apparaître leur couleur argentée. La fougère apparaît sur le maillot des Blacks depuis plus de 130 ans. Elle passe également pour avoir des propriétés médicinales et éloigner les forces du mal. Ce qui, sur un terrain de rugby, peut toujours s'avérer utile.

4 | La Nouvelle-Zélande ne possède pas la plus longue série de victoires de l'histoire du rugby

On pourrait le penser mais c'est en fait la Lituanie qui possède ce record avec 18 victoires entre 2006 et 2010. Curieux pour un pays qui ne dispute même pas la Coupe du monde. Et ce record a effectivement été établi face à des nations mineures. Les All Blacks auraient pu l'égaler en 2014. Mais un match nul 12 partout face aux australiens les en a privé. La meilleure série des Néo-Zélandais est donc de 17 succès entre 2012 et 2014 mais également entre 1965 et 1969. En revanche, lors de cette année 2014, les Blacks ont porté leur nombre de matches sans défaite à 22, battus en octobre par l'Afrique du Sud.

L'ouvreur néo-zélandais Dan Carter. - Maxppp
L'ouvreur néo-zélandais Dan Carter. © Maxppp

Par ailleurs sachez que le meilleur marqueur de l'histoire des All Blacks est l'ouvreur actuel Dan Carter qui a inscrit 1.552 points, très loin devant Andrew Mehrtens (967) et Grant Fox (645). Le joueur qui a inscrit le plus d'essais pour la Nouvelle-Zélande est Doug Howlett avec 49 essais entre 2000 et 2007. Le joueur du Racing Joe Rokocoko arrive juste derrière avec 46 essais, à égalité avec Christian Cullen. Le plus célèbre des All Blacks, Jonah Lomu, n'est que le 5ème meilleur marqueur d'essai de l'histoire. Le plus efficace dans l'équipe actuelle, c'est l'ailier Julian Savea qui a déjà franchi la ligne d'en-but à 35 reprises.

5 | A Cardiff, les Blacks passent toujours trinquer à l'Angel Hôtel

L'entrée de l'Angel Hôtel à Cardiff. - Radio France
L'entrée de l'Angel Hôtel à Cardiff. © Radio France - Arnaud Carré

Cela fait 40 ans que ça dure. 40 ans qu'à chaque voyage à Cardiff, les All Blacks viennent boire une bière à l'Angel Hôtel. Il s'agit pour eux de se faire pardonner la faute d'un de leurs joueurs, un certain Keith Murdoch. En 1972, les Néo-Zélandais vainqueurs de justesse du Pays de Galles au cœur d'une très longue tournée européenne de 32 matches célèbrent leur succès au bar de l'Angel Hôtel. A la recherche d'une dernière bière tardive dans les cuisines de l'établissement, le pilier Keith Murdoch termine sa soirée en frappant le vigile de l'hôtel. Celui qui venait d'être le héros du match en inscrivant l'essai de la victoire devient alors le paria de l'équipe. Il est le premier All Blacks exclu d'une tournée. Il doit rentrer au pays mais, s'il prend bien l'avion, il n'arrivera jamais à destination. Humilié, il aurait profité d'une escale pour bifurquer vers l'Australie. Depuis, les Blacks viennent donc régulièrement racheter le mauvais geste de leur joueur. Cette année, ils sont donc venus, fidèles à la tradition, un mercredi soir boire cette fameuse bière. C'était deux jours avant leur match contre la Géorgie. 

►►► Retrouvez notre dossier spécial sur la Coupe du monde de rugby