Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Comme si on était déjà en Pro D2" : le président du Castres Olympique Pierre-Yves Revol très agacé

-
Par , France Bleu Occitanie
Castres, France

Pierre-Yves Revol monte au créneau pour défendre son club du Castres Olympique, "oublié" par le monde du rugby. Le président du CO peste notamment après la sortie du patron du rugby à Canal+ Eric Bayle.

Pierre-Yves Revol, président du CO.
Pierre-Yves Revol, président du CO. © Radio France - Julien Balidas

Le président castrais Pierre-Yves Revol, sorti devant la presse avant la reprise du championnat à Agen? a peu goûté la sortie d'Eric Bayle (Canal +) sur le Top 14. Le président du CO a ironisé sur le manque de visibilité de son club "qui figure virtuellement dans le Top 14", pointant du doigt la programmation des matches décidée par Canal+.  

"A en croire Éric Bayle on est un club qui figure virtuellement dans le Top 14", dit-il. 

Quand Eric Bayle cite 13 clubs sur 14

"Il a évoqué la diffusion de matchs en prime time le dimanche et a cité les gros clubs concernés: Toulouse, Bordeaux, Lyon, le Racing, Bordeaux puis il a évoqué éventuellement des surprises possibles avec Agen, Bayonne, Pau, Brive, bref il a cité 13 clubs mais pas le Castres olympique" a regretté Revol. "Le CO est absent, inconnu au bataillon, comme si on était déjà en Pro D2. J'espère que nos bons résultats feront changer la donne et que l'on aura accès à un prime time car pour un club qui n'existe pas, ce serait une première avancée" a-t-il encore ironisé. 

"Nous nous sommes qualifiés (pour la phase finale, ndlr) quand même huit fois en dix ans, mais voilà, nous ne sommes jamais attendus, c'est notre vocation, notre lot et nous nous en accommodons pas mal finalement. Ce sera notre motivation souterraine. En sport, comme en économie, certains n'ont toujours pas compris qu'il y a une autre France que celle des métropoles, loin des paillettes et des circuits de décision", a-t-il enfin conclu.  

Castres ira à Agen ce samedi soir pour la première journée de Top 14. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess