Rugby

Couac de fin pour Philippe Saint-André

Par Yves Maugue, France Bleu Béarn, France Bleu Creuse, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Isère, France Bleu La Rochelle, France Bleu Limousin, France Bleu Pays Basque, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Périgord, France Bleu Toulouse et France Bleu dimanche 18 octobre 2015 à 4:00

Philippe Saint-André sur l'écran géant du Millennium Stadium
Philippe Saint-André sur l'écran géant du Millennium Stadium © Reuters

Philippe Saint-André a achevé ce samedi son mandat de sélectionneur du XV de France par un échec retentissant, une défaite 62 à 13 face à la Nouvelle-Zélande en quart de finale de la Coupe du monde de rugby. Il a même été sifflé lorsqu'il est apparu sur l'écran géant du Millennium Stadium.

Philippe Saint-André avait le teint livide à l'issue de la piteuse élimination du XV de France en quart de finale de la Coupe du monde de rugby. Un XV de France laminé par la Nouvelle-Zélande 62 à 13 soit la pire défaite d'une équipe de France en Coupe du monde.

►►► A lire aussi : La marée noire a emporté le XV de France

Le sélectionneur national a tenté d'expliquer la déroute. "Le résultat est lourd. Il aurait fallu les faire douter en restant collés au score. Le scénario du match fait qu'on recolle en première mi-temps et on prend un nouvel essai juste avant la mi-temps qui nous coûte cher. Et en deuxième mi-temps, on attaque en prenant un carton jaune. On a perdu 80% des duels. On ne peut pas gagner dans ces conditions. Dans l'intensité, on a été mangé par les Néo-Zélandais".

Philippe Saint-André assume l'échec

Philippe Saint-André termine donc sa mission sur un gros échec. Et il a été copieusement sifflé après le match lors de son intervention sur l'écran géant du Millennium Stadium de Cardiff. "J'assume mes responsabilités. On espérait que ces trois mois de préparation nous feraient basculer dans une autre dimension. Les joueurs y ont mis une envie et un investissement énorme. On est à notre place, en quart de finale de la Coupe du monde. On est entre la 5e et la 8e place depuis la tournée de novembre 2012".

J'ai pris beaucoup de coups pendant quatre ans.

Le sélectionneur restera comme celui qui n'a pas dépassé 40% de victoires pendant son mandat, qui n'a pas fait mieux qu'une quatrième place dans le Tournoi des 6 Nations et qui a échoué en quart de finale de la Coupe du monde. "Je crois qu'il faut dans notre sport de la dignité quand on gagne et de la dignité quand on perd. En tant qu'entraîneur, bien sûr que c'est plus que difficile. Pour être honnête, tu préférerais te faire applaudir que te faire siffler. Je suis surtout déçu aujourd'hui pour les joueurs. J'ai pris beaucoup de coups pendant quatre ans mais j'ai vécu quand même des moments très forts avec ces joueurs et avec le staff. Je crois que les joueurs vont se relever et vont continuer à se battre pour l'équipe de France. Aujourd'hui, c'était le dernier match de certains joueurs qui ont beaucoup donné au rugby français, les plus jeunes ont beaucoup appris et cette nouvelle génération sera des victoires prochaines du XV de France".

►►► Retrouvez toutes infos de la Coupe du monde dans notre dossier spécial